dans

CyberDog, le robot quadrupède bionique de Xiaomi

Xiaomi CyberDog

Le robot compagnon CyberDog de Xiaomi marque la grande entrée de l’entreprise d’électronique chinoise dans le marché des quadrupèdes bioniques. Les similarités avec un chien ne se limitent pas à son physique. Il a également des capacités visuelle et auditive interactives.

CyberDog est un robot open source que Xiaomi met à la disposition des développeurs pour propulser le développement et le potentiel des quadrupèdes robotiques. En tant que robot compagnon, une simple commande vocale peut suffire pour lui donner des instructions complexes.

À la découverte du CyberDog de Xiaomi

Xiaomi, la société chinoise spécialisée dans l’électronique, a marqué son entrée dans le monde de la robotique quadrupède bionique par le lancement de CyberDog. Comme son nom le laisse entendre, il s’agit d’un robot qui ressemble physiquement à un chien. Mais en réalité, il y a bien plus de points communs au-delà de l’allure.

Le robot chien de Xiaomi est une plateforme open source évolutive. En effet, l’entreprise s’appuie sur les développeurs, en estimant que l’avancement de la robotique repose sur la co-création mondiale. Autrement dit, Xiaomi encourage la communauté open source à contribuer à l’auto-développement du CyberDog et à progresser ensemble.

Les algorithmes qui ont servi à développer le quadrupède bionique sont d’ailleurs de source libre. De plus, l’entreprise souhaite mettre en place la « Xiaomi Open Source Community » pour que les développeurs puissent communiquer et partager leurs progrès, ainsi qu’un laboratoire de robotique.

La conception

Physiquement, le robot chien dispose de quatre pattes qui supportent un corps dont la tête correspond à un ensemble de caméras. Son étanchéité lui permet de s’adapter à une variété d’environnements d’utilisation complexes.

Le CyberDog est calibré avec un servomoteur haute performance développé par Xiaomi. Entre autres, il peut fournir un couple de sortie maximale de 332 Nm, avec une vitesse de rotation de 220 tr/min. Il est capable d’effectuer une série de mouvements à grande vitesse (3,2 m/s) et des actions complexes comme les backflips.

En outre, l’entreprise s’est associée avec d’autres grands noms pour développer son robot chien. Le CyberDog est alimenté par la plateforme NVIDIA Jetson Xavier NX comprenant 384 cœurs CUDA, 48 cœurs Tensor, un CPU ARM 6 Carmel et 2 moteurs d’accélération de deep learning. En termes simples, il s’agit d’un supercalculateur d’IA dédié aux systèmes embarqués et Edge. D’autre part, le robot bionique intègre un module de profondeur Intel RealSense D450.

Par ailleurs, l’interface externe du CyberDog comprend 3 ports de type C et 1 port HDMI. Cela donne la possibilité aux développeurs et aux utilisateurs de connecter des dispositifs d’extensions pour élargir l’éventail d’applications du robot. Par exemple, il est possible d’ajouter un réflecteur, une caméra panoramique, une caméra sportive ou encore un LIDAR.

La navigation intelligente du CyberDog de Xiaomi

Le CyberDog de Xiaomi est doté d’une technologie de vision par ordinateur qui lui permet de percevoir son environnement. Outre le module Intel RealSense, il est équipé d’un ensemble de 11 capteurs. Cela inclut des capteurs tactiles, à ultrasons, des modules GPS, etc. Il dispose également de caméras interactives IA et de caméras binoculaires fish-eye grand-angle.

Ensemble, ils forment un système qui donne ses différentes capacités au CyberDog. Nous pouvons notamment citer le suivi autonome des objets, la localisation et cartographie simultanées (SLAM), l’évitement d’obstacles et la navigation à l’échelle centimétrique. Autrement dit, il peut analyser son environnement en temps réel et le cartographier pour ensuite déterminer une trajectoire en évitant les obstacles.

Les capteurs répartis sur tout le corps du CyberDog lui permettent de détecter les images, la lumière et le son. Ils lui permettent également d’estimer la distance pour calculer la vitesse et engager une réponse biologique plus réaliste.

Un robot compagnon

Outre ses capacités de navigation intelligentes, la vision par ordinateur offre également au CyberDog de Xiaomi une capacité de reconnaissance faciale. Cela signifie qu’il peut reconnaître son utilisateur et suivre automatiquement ses mouvements. Cette fonction offre de larges possibilités d’usages personnalisés et interactifs avec le quadrupède bionique.

Et pour accentuer l’effet « animal de compagnie », le robot chien peut être commandé et contrôlé par des assistants vocaux. Autrement dit, il suffit de dire le mot de réveil « CyberDog » et de donner des instructions pour lui demander d’exécuter une tâche. Toutefois, une télécommande ou encore une application pour smartphone permettent également de le contrôler.

CyberDog, la version Xiaomi de Spot ?

En dévoilant son CyberDog, la première impression que Xiaomi a donnée à la communauté de robotique, c’est qu’il ressemble familièrement au robot Spot de Boston Dynamics. Les deux robots chiens sont des produits commerciaux, bien que destinés à différents utilisateurs. Ils ont des capacités d’adaptation pour accueillir des dispositifs externes et multiplier les usages.

Des cibles potentiellement différentes

Les 1000 unités de CyberDog sont destinées aux fans de Xiaomi, aux ingénieurs et passionnés de robotique, selon la société chinoise. En d’autres termes, c’est une plateforme que l’entreprise met à la disposition des développeurs pour découvrir et élargir le potentiel du robot. D’autre part, ses capacités en tant que robot compagnon font de lui un excellent outil à usage personnalisé (maison, bureau, etc.). Il est disponible au prix de 9 999 yuans chinois (environ 1 540 dollars).

Le robot Spot, quant à lui, est principalement destiné à un usage industriel. Certes, la version Explorer permet d’exploiter la mobilité et la flexibilité des robots. Mais les principaux clients pour ce produit de Boston Dynamics reste les grandes entreprises industrielles. Par ailleurs, Spot vaut 74 500 dollars, ce qui présente un écart considérable avec le CyberDog. 

Une autre différence notable entre les deux robots chiens est la charge utile maximale qui est de 3 kg pour le CyberDog contre 14 kg pour Spot. Cela pourrait également nous donner une idée des cibles potentielles de Xiaomi qui ne représente pas forcément le milieu industriel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.