dans

DeepMind : sommes-nous prêts pour l’intelligence artificielle générale ?

DeepMind et l'intelligence artificielle générale

En route vers l’intelligence artificielle générale, DeepMind met l’accent sur l’importance de l’IA éthique.

Plusieurs chercheurs et universitaires soutiennent que l’ère de l’intelligence artificielle générale approche à grands pas. Avec l’avancée des technologies de l’IA, nous devons reconnaître reconnaître que les ordinateurs se rapprochent de plus en plus du niveau humain. Par conséquent, le respect de l’éthique devient d’autant plus important, selon DeepMind.

L’IA éthique, impératif de l’intelligence artificielle générale, selon DeepMind

Pour rappel, il existe deux types d’intelligences artificielles, l’IA étroite et l’IA générale. La première est celle que nous trouvons dans les différents systèmes existants actuellement. Elle est programmée pour traiter un problème spécifique. Quant à l’IA générale, c’est un concept qui ne relève pas encore de la réalité, car elle fait référence à une intelligence qui serait capable d’égaler l’humain et son omnipotence. Toutefois, des chercheurs affirment que cette forme toute puissante de l’IA fera bientôt partie de notre quotidien.

Dans un article, DeepMind met alors l’accent sur ce que cela impliquerait. Selon eux, l’IA étroite entraîne déjà certains questionnements sur l’éthique et la transparence. Aussi, une fois que l’IA générale deviendra une réalité, ils prendront également de l’ampleur. Une de ces inquiétudes concerne, par exemple, la croyance que l’IA favorise le capitalisme et une mauvaise répartition des profits.

D’autre part, les systèmes biaisés et la sécurisation des données font également régner le doute auprès des utilisateurs. Autrement dit, avant de passer à la vitesse supérieure en concrétisant l’intelligence artificielle générale, DeepMind pense qu’il faut se demander si le cadre de l’IA éthique actuel nous le permet.

L’apprentissage par renforcement, un pont entre l’IA étroite et l’IA générale

Force est de constater que l’IA étroite, qui n’est censée traiter qu’un seul problème, est déjà bien plus que ça. En d’autres termes, nous sommes actuellement dans une période où la définition de l’IA tend plus vers sa généralisation. En effet, les algorithmes tels que GPT-3 ou encore Wu Dao 2.0 nous prouvent que la technologie d’aujourd’hui n’est plus limitée à une seule tâche. Ces exemples d’intelligences artificielles multimodales nous rapprochent plus d’une IA générale. L’apprentissage par renforcement permet aux systèmes actuels d’imiter les humains avec des puissances de calcul qui augmentent de façon exponentielle. Et selon DeepMind, l’intelligence artificielle générale sera en sera sans doute l’aboutissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.