dans

Générations Y et Z – tenir tête à la crise

Générations Y et Z face à la crise

Dans une période de crise, les générations Y et Z persistent à vouloir faire entendre leur voix. Racisme, sexisme ou encore environnement, le combat se poursuit.

Le confinement et toutes les restrictions causées par la pandémie n’ont pas eu raison des milléniaux et de la génération Z. Ils restent motivés pour responsabiliser tout un chacun par rapport aux causes qui leur tiennent à cœur. 

La lutte continue pour les générations Y et Z

Un seul mot suffit pour résumer l’année 2020 : crise. Et elle n’a épargné personne, y compris les milléniaux et la génération Z. Tous les aspects de la vie quotidienne furent concernés, notamment professionnel, social et surtout la santé. Pourtant cela n’empêche pas les idéalistes de rester debout pour faire entendre leur voix au sein de la société et dans les entreprises. Entre autres, la crise a même renforcé les convictions des générations Y et Z à apporter du changement dans le monde d’aujourd’hui. Dans l’ensemble, les  « digital natives » et la génération Z sont les mieux placés pour mobiliser les gens, les institutions et les gouvernements en termes de justice sociale.

Une voix pour un monde meilleur

Une enquête fut menée sur un niveau mondial auprès des ces groupes, pour connaître leur satisfaction par rapport au rôle des entreprises dans la société. Elle concernait également la pandémie de Covid-19 et ses conséquences à tous les niveaux. Le stress et la santé mentale sont évidemment au centre de leur préoccupation. Ils sont en rapport avec les craintes d’ordre professionnel et financier, mais aussi la peur d’attraper la maladie. Par ailleurs, le changement climatique et le racisme restent des sujets d’inquiétude qui règnent sur les générations Y et Z. Enfin, en ce qui concerne le gouvernement et les entreprises, ils continuent de constater un capitalisme et une mauvaise répartition des richesses.

Concernant la pandémie, le déploiement des vaccins promet un prochain retour à la normalité. Toutefois, beaucoup continuent d’appréhender une dégradation des situations personnelles et sociétales. Mais la génération Z, accompagnée des digital natives affirment être prêts pour contribuer à bâtir un monde meilleur. Autrement dit, les frustrations causées par la crise n’ont entamé en rien leur optimisme et leur soif de changement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.