in

« L’IA pourrait déclencher une crise financière sans précédent »

Aujourd'hui, l'IA est omniprésente dans de nombreux secteurs. Face à l'évolution rapide de cette , Yuval Noah Harari, historien et auteur de Sapiens a fait une prédiction inquiétante. Il sonne l'alerte en annonçant que l'IA pourrait engendrer une crise financière .

Une technologie sophistiquée, difficile à comprendre en termes de dangerosité

Lors d'une interview pour le Guardian, Yuval Noah Harari a fait part de son inquiétude face à l'avancée rapide de l'IA. Selon lui, cette technologie est si sophistiquée, qu'il est impossible d'anticiper tous les risques qu'elle présente. Elle est différente des autres technologies qui ont été créées par l'humain. Pour l'arme nucléaire par exemple, il est plus simple de comprendre les dangers qu'elle représente. Ce n'est pas le cas pour l'IA qui représente un grand nombre de scénarios dangereux. Et même si ceux-ci ont chacun une probabilité relativement faible de se produire, combinés, ils constituent une véritable menace pour la survie de la civilisation humaine, estime l'historien.

L'auteur spécialisé dans l'histoire de l'humanité explique que l'IA est une technologie dotée d'une capacité de prise de décision autonome. Elle peut créer des idées par elle-même. Cette nature distincte de l'IA la rend particulièrement difficile à prédire, même pour ses créateurs.

Une crise financière aux conséquences catastrophiques

L'expert israélien va plus loin dans sa réflexion et estime que cette technologie pourrait menacer la finance mondiale. Il explique que ce secteur est parfait pour l'IA puisqu'il traite exclusivement des données. Comme elle peut se programmer toute seule, l'IA pourra créer de nouveaux dispositifs financiers sophistiqués qui deviendront de plus en plus complexes, les rendant indéchiffrables et incompréhensibles par les humains. « Et puis, il y a une crise financière provoquée par l'IA et personne ne comprend ce qui se passe » déclare Yuval Noah Harari.

Améliorez la performance de vos projets grâce à l’IA générative ?

Selon l'historien, cette crise financière ne représente pas un risque existentiel pour l'humanité. L'IA ne va pas détruire directement la civilisation humaine. Cela se ferait de manière indirecte, en déclenchant des conflits et des guerres entre plusieurs pays avec des conséquences sociales, économiques et politiques catastrophiques.

Une réaction rapide s'impose pour limiter les menaces de l'IA

Les gouvernements ont commencé à reconnaître les dangers potentiels de cette nouvelle technologie. Plusieurs pays, dont le Royaume-Uni et les États-Unis, ont été présents au premier sommet mondial sur les risques de l' pour signer un premier accord historique afin de mieux sécuriser l'utilisation de l'IA. Les experts du secteur ont également fait appel à une pause de six mois dans le développement des solutions IA.

Yuval Noah Harari, favorable à ces différentes initiatives des organisations et des gouvernements, a déclaré qu'il est nécessaire de réagir rapidement pour atténuer les risques imprévisibles de cette technologie. Pour cela, il plaide en faveur de la création immédiate d'institutions de régulations puissantes qui peuvent identifier et réagir rapidement aux dangers qui pourraient survenir. « Cela devrait être l'effort principal, et non l'effort de rédiger maintenant une réglementation très longue et compliquée qui, lorsqu'elle sera adoptée par le congrès, pourrait être obsolète » a déclaré l'historien.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *