in ,

IA générative : menace invisible ou opportunité pour le monde du travail ?

L'IA générative dans le monde du travail

En 2023, un peu moins du quart des travailleurs affirment avoir utilisé l'IA générative pour accomplir leur travail. Aujourd'hui, le chiffre a augmenté pour atteindre les 43 %. Parmi ces 43 %, on trouve surtout des employés. Et comme , ils utilisent généralement l'IA générative qui a gagné de plus en plus de popularité après qu' ait lancé en 2022.

Ces chiffres sont issus du rapport du cabinet de conseil Boston Consulting Group mercredi dernier sur l'utilisation de l'IA dans le cadre du travail dans 15 pays différents.

Au total, ça fait près de 13 000 candidats. Ce qui veut dire que de plus en plus de personnes s'intéressent à l'IA générative, en particulier ChatGPT d'OpenAI.

YouTube video

IA générative, de plus en plus populaire dans les entreprises

Le chiffre publié par le BCG a encore augmenté depuis le début de cette année. Plus de 50 % des personnes interrogées affirment utiliser l'IA générative dans le cadre de leur travail.

Pour le cas de la France, une personne sur deux déclare recourir à l'IA générative à des fins professionnelles.

D'après leur témoignage, cette technologie leur permet de gagner en productivité. Certains affirment même qu'ils gagnent près de 5 heures par semaine grâce à l'intelligence artificielle.

Le directeur du BDG souligne même que l'IA générative représente une réelle opportunité pour les entreprises.

Du côté des employés, ce gain de temps leur permet d'accomplir d'autres tâches parallèlement à leurs principales attributions.

Certains d'entre eux souhaitent même bénéficier d'une formation en . Cela dit, seulement moins de 40 % des dirigeants affirment avoir été formés sur l'IA.

Pour ce qui est des employés, ils ne sont que 28 % à recevoir une formation en intelligence artificielle.

L'IA générative au travail, les défis à relever selon les dirigeants

Pour les dirigeants, intégrer l'IA générative dans les entreprises présente trois défis majeurs à relever.

Il y a avant tout le manque de compétences en intelligence artificielle pour les postes n'ayant aucune relation avec la technologie.

Le doute s'installe également en ce qui concerne le moment idéal pour utiliser l'IA générative

Et puis, il y a surtout la rareté des intervenants ou consultants ayant les capacités de répondre aux besoins de chaque entreprise.

Tous ces facteurs affirment la nécessité d'une formation en IA, surtout pour les petites et moyennes entreprises qui ne disposent pas forcément des ressources nécessaires pour former leurs salariés.

Des avis mitigés

Quoi qu'il en soit, il y a toujours une part importante des employés qui se sentent menacés par l'intelligence artificielle dans leur travail.

Près de un employé sur deux estiment qu'à force d'intégrer l'IA générative dans les entreprises, leur travail va disparaître.

YouTube video

Par contre, les travailleurs de certains pays comme l'Inde, le Brésil, l'Afrique du Sud et le Nigéria, mais également ceux de certains pays du Moyen-Orient, sont plutôt optimistes vis-à-vis de l'IA.

Et vous, vous sentez-vous menacé(e) par l'IA ? Vos réponses en commentaires !

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *