in

Une IA pour remplacer les législateurs ?

Remplacer les législateurs par une IA

D’après un sondage, les Européens préfèrent voir le nombre des législateurs se réduire, en laissant leur place à l’IA.

Le centre de recherche d’une université en Espagne a publié les résultats du sondage qu’il a effectué. Ils révèlent que la plupart des Européens seraient favorables au remplacement de certains membres du parlement par l’intelligence artificielle.

Une IA à la place des législateurs

Le Center for the Governance of Change de l’IE University a fait un sondage auprès de 11 pays différents, sur un total de 2769 personnes. L’enquête concernait l’impact de la technologie dans la vie quotidienne, incluant ainsi des questions sur la gouvernance. Et sur ce point, les résultats ont révélé que la majorité des Européens sont favorables au remplacement des législateurs par une IA. L’intégration de cette technologie dans un cadre gouvernemental est une question qui fait diverger les opinions, d’où ce sondage.

D’après l’étude, 66 % des Espagnols, 56 % des Estoniens et 59 % des Italiens sont favorables à l’utilisation d’algorithmes au parlement. Néanmoins, certains pays sont moins enthousiastes avec un pourcentage de 31 % au Royaume-Uni, 44 % aux Pays-Bas et 46 % en Allemagne. En tenant compte de l’âge des personnes interrogées, les plus jeunes ayant moins de 44 ans, sont plus emballés.

Toutefois, ce ne sont pas uniquement les Européens qui ont été interrogés. En chine, 75 % des résultats sont pour l’IA contre seulement 40 % des Américains. Autrement dit, l’idée d’attribuer les sièges des législateurs à une IA ne fait pas l’unanimité dans tous les pays.

L’intelligence artificielle au parlement, mais pourquoi ?

Selon Oscar Jonsson, le directeur académique du centre de recherche, ces résultats s’expliquent par un déficit de croyance en la démocratie. D’après lui, cela fait plusieurs années, voire des décennies que cette politique de gouvernance est contestée. Une « polarisation politique accrue », des « bulles de filtres » et un « éclatement de l’information » en seraient à l’origine. Ce point de vue sur les politiciens leur fait croire qu’une IA serait mieux efficace que plusieurs législateurs.

D’autre part, une autre conclusion a marqué les résultats du sondage. Il s’agit du pourcentage élevé (72 %) des Européens qui souhaitent utiliser les smartphones pour les votes électoraux.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Intelligence artificielle raciste

TikTok : une intelligence artificielle raciste ?

Un drone autonome tue un soldat

Un soldat tué par un drone autonome ?