dans

Cette main robotisée a les mêmes capacités qu’une main humaine

ILDA : une main robotisée

Des chercheurs ont mis au point une main robotisée autonome qui peut effectuer les mêmes mouvements que la main d’un humain.

Malgré les avancées en robotique et en science de l’androïde, les robots qui ressemblent aux humains ne sont pas toujours dotés des mêmes capacités. En effet, mis à part la ressemblance physique, les mouvements des humanoïdes restent limités. Mais cette main robotisée pourrait rendre ces dispositifs plus ressemblants et pas seulement au niveau de l’apparence.

Une main robotisée ayant des capacités similaires à celle des humains

Jour après jour, le nombre d’androïdes et d’humanoïdes augmente. Ces robots sont conçus pour ressembler à des humains, principalement d’un point de vue physique. Mais en réalité, reproduire la force, la dextérité et la flexibilité humaines chez un robot est une tâche difficile pour les ingénieurs en robotique.

Des chercheurs coréens ont relevé ce défi en créant un robot qui n’a pas de corps, certes, mais qui correspond à une main. Cette main robotisée a bien plus de similarités avec les mains humaines que celles de plusieurs humanoïdes développées jusqu’ici. Entre autres, elle dispose de plusieurs articulations qui lui permettent d’avoir des capacités très similaires.

La délicatesse au bout des doigts

Les recherches se sont focalisées sur les caractéristiques d’une main, notamment la force de pression du bout des doigts, la contrôlabilité, etc. Les chercheurs ont baptisé le dispositif « Integrated, Linkage-driven Dexterous Anthropomorphic » (ILDA) ou main robotisée anthropomorphe dextre intégrée et pilotée par des liens.

Comme toute main humaine, l’ILDA dispose de 5 doigts dotés de trois articulations. La petite différence réside donc au niveau u pouce qui possède aussi 3 articulations. En tout, la main robotisée possède 20 articulations, lui offrant 15 degrés de mouvement. À la place de la peau qui nous donne le sens du toucher, elle est dotée de capteurs sur le bout des doigts. Enfin, elle peut exercer une pression de 34 Newtons.

Dans quelques vidéos de démonstration, les chercheurs montrent la main écraser des cannettes de soda, utiliser des ciseaux et même manier délicatement une pince à épiler pour saisir de petits objets. Le fait que le dispositif soit autonome lui permet de s’adapter à n’importe quel bras robotique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.