dans

Comment le monde gère-t-il l’intelligence artificielle ?

L'intelligence artificielle dans le monde

L’intelligence artificielle est un sujet d’intérêt capital pour les grands pays du monde. Chaque gouvernement déploie une stratégie propre à lui pour tirer parti des avantages socio-économiques de cette technologie.

Beaucoup d’entre nous utilisent au moins une technologie alimentée par un algorithme d’IA quotidiennement. Mais ce n’est pas seulement une affaire de simples citoyens ou d’entreprises. L’intelligence artificielle représente aussi un grand centre d’intérêt pour les gouvernements du monde entier.

En effet, l’IA nous facilite la vie de tous les jours en faisant en sorte que les appareils que nous utilisons répondent automatiquement à nos besoins, par exemple. De même, elle rend service aux entreprises en automatisant certaines tâches ou en facilitant l’analyse des grands volumes de données.

Mais l’intelligence des machines permet aussi de résoudre les grands problèmes de l’humanité liés à la sécurité, à l’environnement, etc. C’est la raison pour laquelle les gouvernements s’y intéressent de près. Il s’agit désormais d’un facteur clé pour la croissance économique mondiale.

L’intelligence artificielle dans le monde

L’initiative américaine en matière d’IA a été lancée par Donald Trump en 2019 pour maintenir la prospérité du pays et accroître la sécurité nationale et économique. Elle vise principalement à promouvoir la R&D en IA, à libérer les ressources et établir des normes de gouvernance de l’IA. Par ailleurs, les États-Unis s’engagent sur le marché international tout en protégeant leurs avantages.

Pour sa part, la Chine a, depuis toujours, l’ambition de devenir le leader de l’intelligence artificielle dans le monde. Son initiative, intitulée « A Next-Generation Artificial Intelligence Development plan » se concentre sur la R&D, l’industrialisation et les compétences.

Le Royaume-Uni considère l’IA et les données comme l’un des principaux défis de la stratégie industrielle. Avec l’« AI Sector Deal », le gouvernement britannique veut renforcer la R&D pour les secteurs public et privé. En outre, il investit dans l’éducation STEM pour encourager les talents en IA ainsi que dans la promotion de l’éthique des données.

Canada est le premier pays à avoir lancé une stratégie mondiale d’IA en 2017. Celle-ci porte principalement sur la recherche et le talent. En Inde, par contre, l’initiative nationale consiste à promouvoir l’intelligence artificielle pour tous. Au Japon, la priorité est donnée aux soins de santé et à la mobilité, notamment aux solutions robotiques et aux chatbots à IA.

La France quant à elle a lancé « AI for Humanity » en 2017 avec un plan d’alignement des ressources autour des talents, des institutions de recherche et d’un écosystème de données ouvert. L’intelligence artificielle à la française se soucie de l’éthique et vise à améliorer l’économie du pays à travers différents secteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.