dans

Meta lance MyoSuite, sa plateforme d’embodied AI

MyoSuite

Avec la nouvelle plateforme MyoSuite, Meta fait un pas de plus vers le metaverse. Mais sa technologie est aussi un tremplin pour le développement des prothèses et la rééducation post-traumatique.

Tandis qu’une partie de l’intelligence artificielle se concentre sur la manière dont une machine pourrait penser comme un humain, une autre se concentre sur ses mouvements. Dans ce cadre, Meta a lancé sa propre plateforme de modélisation des mouvements humains.

Lancement de MyoSuite par Meta

L’embodied AI consiste à créer des agents d’IA capables de bouger comme un humain. C’est dans cette optique que Meta a lancé la plateforme MyoSuite. Elle a donc pour but d’aider les chercheurs à modéliser les mouvements humains complexes.

L’intelligence d’un organisme peut se mesurer par la complexité de son comportement. De ce fait, l’intelligence motrice vient s’ajouter à l’intelligence neuronale pour aboutir à la véritable intelligence artificielle, selon Meta. Entre autres, la décision d’effectuer tel ou tel mouvement est d’abord le résultat d’un processus neuronal. Le rôle du système musculo-squelettique est de la traduire en actions.

Les chercheurs ont donc combiné ces deux aspects pour créer MyoSuite qui permettra de résoudre les problèmes de contrôle biomécanique. Plus précisément, ils ont appliqué le machine learning à l’étude des propriétés mécaniques d’un corps humain.

Modéliser les mouvements humains

MyoSuite fournit un ensemble de modèles musculo-squelettiques et de tâches qui permettent de simuler plusieurs muscles. Il prend en charge différentes dynamiques telles que la fatigue musculaire ou la diminution de la force musculaire généralement associée à l’âge avancé d’une personne.

En guise de démonstration, l’équipe a généré des mouvements réalistes comme faire tourner une clé ou manipuler simultanément deux balles dans une seule main. Comme application dans le monde réel, Meta affirme que la recherche contribuera à la résolution des problèmes biomécaniques complexes comme la rééducation et les prothèses. Notons tout de même que les simulations disponibles sont jusqu’ici limitées à celles du bras et de la main.

Par ailleurs, MyoSuite est également une autre pièce du puzzle pour la construction du metaverse de Meta. En effet, les chercheurs affirment qu’il aidera les développeurs à créer des avatars plus réalistes.

MyoSuite est publié avec un ensemble de benchmarkés en open source pour encourager les recherches dans le domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.