in ,

Moshi : le chatbot français qui dépasse ChatGPT et Siri en un temps record

Moshi Kyutai AI

Après le déploiement de AI, la France accueille aujourd'hui une nouvelle générative. Moshi, c'est le nom de ce chatbot développé par le laboratoire Kyutai. Et d'après les nouvelles, Moshi est plus rapide que ChatGPT d'OpenAI et fournit des réponses plus naturelles que celles de Siri.

Le développement de Moshi n'a pris que six mois. Mais comment se fait-il qu'en si peu de temps, un petit labo de recherche ait pu surpasser les géants de l'IA comme et ?

Tout repose sur la rapidité du modèle dont le temps de latence n'est que de 160 millisecondes

C'est d'ailleurs un nouveau record qui s'annonce dans l'industrie de l'intelligence artificielle.

YouTube video

Sauf que sa rapidité n'est pas le seul grand avantage de Moshi. Le modèle peut également traiter directement le son sans passer par la conversion en texte.

Côté émotionnel, Moshio a la capacité d'imiter plus de 70 émotions. Ce n'est donc pas une surprise s' il peut inclure dans ses réponses des blagues, des chuchotements, ou encore d'autres accents.

En ce qui concerne sa disponibilité, Moshi peut s'exécuter en local sur des appareils de type MacBook Pro.

Une chance pour la France de devenir un leader de l'intelligence artificielle

Xavier Niel, cofondateur de Kyutai, n'a qu'un seul objectif lorsqu'ils ont lancé Moshi. C'est d'empêcher les experts en IA français de mettre leur expertise en œuvre hors du pays.

Et il a réussi à relever le défi. Il ne lui a fallu que 6 mois pour réunir une équipe de 8 chercheurs en IA et développer un modèle aussi puissant que GPT-4o.

« L'Europe a toutes les chances de rivaliser avec les géants de l'intelligence artificielle. Et Moshi n'est qu'un avant-goût de ce que nous sommes capables de faire », at-t-il déclaré.

Par contre, les ambitions de Niel ne se limitent pas à la course à l'IA. Il espère pouvoir démocratiser l'accès à l'intelligence artificielle.

Raison pour laquelle Moshi serait accessible en open-source. Ainsi, Kyutai pourrait facilement toucher un public plus large.

YouTube video

Moshi : plus rapide et plus naturel mais pas sans défauts

Malgré les mérites de Moshi, Xavier Niel avoue que l'IA générative que lui et ses équipes ont créée n'est pas sans défauts.

Jusqu'à l'heure, Moshi ne prend en charge qu'une seule langue : l'anglais. Mais il s'agit d'un choix stratégique d'après Xavier Niel, une option qui permettrait en effet de toucher un public plus large.

Côté paramétrage, Moshi ne dispose que de 7 milliards de paramètres. Ce qui est largement supérieur à ceux de GPT-4 qui s'élève à plus de 170 milliards de paramètres.

Il y a également la confidentialité des données qui reste aujourd'hui le plus grand défi auquel les entreprises d'IA se confrontent et ne peuvent pas résoudre.

Pour le cas de Moshi, les données qui ont servi à sa formation datent des années 90, en particulier des enregistrements d'appels téléphoniques.

La question qui se pose est alors de savoir est-ce que cette pratique aura ou non un impact éthique.

En tout cas, le chatbot conversationnel de Kyutai est une véritable prouesse qui va booster la place de la France dans la course à l'IA.

On attend juste que le prototype de Moshi soit disponible pour pouvoir le tester.  

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *