dans

NVIDIA annonce DRIVE Map, une plateforme de cartographie pour les véhicules autonomes

NVIDIA DRIVE Map

Avec Drive Map, NVIDIA fournira aux industries de conduite autonome une cartographie de 500 000 kilomètres de routes dans le monde.

Le marché de la technologie de conduite autonome continue de prendre de l’ampleur. Il devrait atteindre plus de 500 milliards d’euros d’ici 2035, selon les estimations. En attendant, les entreprises développeurs de logiciels et les constructeurs automobiles doivent tester leurs systèmes. NVIDIA propose donc à tous ces acteurs de fournir une plateforme de cartographie des routes du monde d’ici 2024.

NVIDIA Drive Map

Lors du GTC (GPU Technology Conférence), le PDG de NVIDIA, Jensen Huang, a annoncé le lancement d’une nouvelle plateforme appelée Drive Map. Celle-ci fournira une cartographie de 500 000 kilomètres de routes d’Amérique du Nord, d’Europe et d’Asie d’ici 2024.

La plateforme se destine à toute l’industrie des véhicules autonomes, et non seulement aux clients de NVIDIA. Elle vise à aider les entreprises technologiques et les constructeurs automobiles à développer des systèmes de niveau 3 et 4. Le développement de Drive Map fait suite à l’acquisition de DeepMap qui a eu lieu l’année dernière. Il s’agit d’une start-up qui développe une technologie de cartographie haute définition.

Une localisation pour tous les systèmes

Les données qui proviennent des clients de Nvidia sont téléchargées dans le cloud à mesure que les véhicules roulent. Elles sont ensuite agrégées dans NVIDIA Omniverse pour mettre à jour la plateforme ouverte de jumeau numérique du monde réel. Par ailleurs, la cartographie générée peut aider à construire environnement de simulation. Celui-ci peut être utilisé avec la plateforme NVIDIA Drive Sim, ou d’autres systèmes de simulation pour les véhicules autonomes.

En plus de cartographier des centaines de milliers de kilomètres de routes, NVIDIA DRIVE Map fournit plusieurs couches de données de localisation. Cela lui permet de s’adapter à toutes les modalités de vision par ordinateur (caméra, radar, LiDAR). En outre, les données multicouche fournissent également la redondance nécessaire pour former les logiciels de conduite autonome de haut niveau.

Pour la localisation par caméra, les cartes fournissent par exemple des informations sur les séparateurs de voies, les marquages routiers, les panneaux et feux de signalisation, etc. La couche de localisation radar fournit donc une cartographie en nuage de points tandis que la couche LiDAR fournit une représentation 3D du monde réel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.