dans

IA, AV, Métavers – La famille de puces de NVIDIA s’agrandit

Puces Nvidia

NVIDIA annonce une nouvelle vague de puces pour l’IA, les véhicules autonomes (AV) et le métavers.

Le géant de la fabrication de puces électroniques continue d’agrandir sa famille de produits. L’entreprise ajoute de la puissance dans l’alimentation de l’IA, mais elle mise également sur les marchés montants de la technologie. En effet, NVIDIA fournit également des solutions pour les véhicules autonomes et les outils de métavers.

Une pluie de bonnes nouvelles

Les puces NVIDIA alimentent les systèmes de plusieurs grandes entreprises technologiques telles que Amazon, Facebook, Google et Tesla. Dans le cadre du GTC, l’entreprise a annoncé une série de nouveaux modèles destinés à différents produits.

Les systèmes d’IA bénéficieront du nouveau GPU H100 doté de 80 milliards de transistors. Il succédera au modèle A100 qui forme actuellement les modèles de langage, de reconnaissance d’images ou de cartographie des routes. Cette puce a joué un rôle clé dans l’ascension de NVIDIA. Par ailleurs, grâce au nouveau système de commutation NVLink de l’entreprise, les clients pourront relier jusqu’à 256 processeurs H100 pour former un GPU extrapuissant.

NVIDIA a également annoncé une nouvelle architecture appelée Hopper sur laquelle est basé le NVIDIA H100. Celle-ci pourra être reliée à l’unité centrale appelée Grace, également annoncée lors du GTC. Notons que l’entreprise a voulu rendre hommage à Grace Hopper, une pionnière de l’informatique américaine.

NVIDIA conçoit aussi des puces pour les véhicules autonomes et le métavers

NVIDIA dispose de la plateforme Omniverse pour proposer des outils et services cloud destinés au développement du métavers. Dans ce cadre, l’entreprise a annoncé le RTX A5500. Cette puce fournit la puissance et la mémoire nécessaires pour des tâches graphiques 3D.

Tesla utilise les puces de NVIDIA dans ses véhicules pour son système Autopilot tout en développant sa propre puce appelée Dojo. Cette puce de machine learning devrait alimenter les futurs modèles.

Mais l’entreprise d’Elon Musk n’est pas le seul constructeur automobile client du géant des puces électroniques. En effet, Lucid et BYD utilisent actuellement les puces Orin dans leurs voitures électriques. Par ailleurs, NVIDIA a aussi annoncé une nouvelle génération de puces automobiles appelée Hyperion, prévue entrer sur le marché en 2026.

Pour les six prochaines années, l’entreprise prévoit 11 milliards de dollars pour les puces automobiles contre 8 milliards en 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.