dans

Meta construit un supercalculateur pour ses projets d’IA

RSC : le supercalculateur de Meta

Meta affirme que son nouveau supercalculateur pour les projets de recherche sur l’IA sera le plus rapide au monde.

L’intelligence artificielle est le centre d’intérêt de Meta depuis des années. La société soutient qu’elle peut aider dans la modération des publications, mais qu’elle joue également un rôle crucial dans la transition vers le métavers. La construction de son supercalculateur RSC sera le moyen de plus rapide d’atteindre ses objectifs.

Research SuperCluster : le supercalculateur de Meta

Meta a annoncé l’achèvement de la première phase de la construction du AI Research SuperCluster (RSC), son nouveau supercalculateur. Celui-ci est destiné aux projets de recherches sur l’IA. Le RSC comprend actuellement 6 080 GPU répartis sur 760 systèmes Nvidia DGX A100. À ce stade, il fait déjà partie des plus puissants supercalculateurs qui existent.

Selon Meta, ses chercheurs utilisent déjà le supercalculateur pour former des modèles de NLP et de computer vision. Il peut également former de grands modèles de linguistique trois fois plus rapidement que le système actuel.

Une fois achevé d’ici la mi-2022, la société déclare que le RSC disposera de 16 000 GPU lui permettant alors d’atteindre une performance de calcul de près de cinq exaflops. Autrement dit, il deviendra sans doute le supercalculateur le plus rapide au monde.

Quels sont les futurs projets ?

D’après Shubho Sengupta, ingénieur logiciel chez Meta, les modèles d’IA formées à l’aide du RSC permettront une meilleure modération des publications. En d’autres termes, ils pourront déterminer si un contenu est nuisible ou bénin, ce qui est essentiel pour lutter contre les discours de haine. Ces recherches permettront d’améliorer les mesures de protection sur les plateformes telles que Facebook et Instagram.

Par ailleurs, Meta compte également sur son supercalculateur pour créer de nouveaux systèmes d’IA pour les tâches difficiles. La société cite comme exemple la traduction vocale en temps réel pour un groupe de plusieurs personnes dans un environnement collaboratif ou dans un jeu en RA.

Le RSC devrait d’ailleurs également permettre de créer des outils avancés de réalité augmentée. Enfin, il représente aussi un pas de plus vers la plus grande ambition de la société qui est le métavers, dont elle estime que l’IA en est la clé. En ce qui concerne la sécurité et la confidentialité, Meta affirme que des mesures de contrôles sont déjà en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.