in

OpenAI licencie son PDG Sam Altman pour « manque de transparence »

Une annonce inattendue a secoué le monde de la tech et de l’intelligence artificielle vendredi soir. OpenAI, l’entreprise IA à l’origine de ChatGPT, a annoncé le licenciement de son PDG, Sam Altman. Pour justifier cette décision qui a fait la stupéfaction de l’ensemble du secteur, le conseil d’administration lui reproche un manque de franchise ainsi qu’une mauvaise communication avec les membres du conseil.

« Un nouveau leadership est nécessaire »

Le limogeage de Sam Altman a pris de court le monde de l’IA. Véritable star de la Silicon Valley, l’ancien PDG d’Open AI est considéré comme le père de la plateforme très populaire ChatGPT. Il figure parmi les dirigeants technologiques les plus connus du secteur et est un des experts en matière d’IA.

Six membres forment le conseil d’administration d’OpenAI, à savoir Ilya Sutskever, Tasha McCauley, Adam D’Angelo, Helen Toner, Greg Brockman et Sam Altman lui-même. Suite à un vote majoritaire, le patron de 38 ans a été démis de ses fonctions par visioconférence.

Dans un communiqué, le conseil d’administration a déclaré ne plus avoir confiance en la capacité de diriger de son PDG limogé. Il lui reproche de ne pas avoir toujours été transparent et honnête avec le conseil. Ce qui entrave sa capacité à honorer ses responsabilités.  « Nous pensons qu’un nouveau leadership est nécessaire à mesure que nous progressons », indique aussi le communiqué. 

Cette décision d’éviction de Sam Altman, a engendré une vague de démissions au sein de l’entreprise star de l’intelligence artificielle. Greg Brockman, entre autres, a annoncé sur les réseaux sociaux qu’il quitte aussi Open AI.  

Un choc pour Microsoft, l’investisseur n°1 d’OpenAI

Cette nouvelle fracassante a aussi fait l’effet d’une bombe chez Microsoft. La firme de Redmond est le principal investisseur d’OpenAI. Elle a effectué un énorme investissement, d’un montant qui se chiffre dans les 13 milliards de dollars, dans cette société. Microsoft détient 49 % des parts de la start-up IA.  

Selon Satya Nadella, le patron de la firme, il n’a été prévenu de cette décision d’éviction de Sam Altman qu’une minute avant la publication du communiqué de presse par le conseil d’administration d’OpenAI. Après l’annonce de cette nouvelle, plusieurs entreprises, dont Thrive, le second plus grand investisseur de la start-up, ont fait tout leur possible pour la réintégration du prodige de l’IA et de son collègue Brockman dans l’entreprise. Mais, au final, le conseil d’administration a maintenu sa décision et nomme, à la tête d’OpenAI, le cofondateur de Twitch, Emmett Shear

Microsoft a accueilli dans ses rangs l’ex-numéro un de la start-up IA ainsi que son collègue. La firme entend aussi embaucher les autres personnes qui décident de quitter l’aventure chez OpenAI. Le grand patron du géant historique de l’informatique a annoncé que, malgré ce bouleversement, Microsoft va poursuivre sa collaboration avec OpenAI. « Nous restons engagés dans notre partenariat avec OpenAI et avons confiance dans notre feuille de route, dans notre capacité à continuer à innover.« , annonce-t-il dans son tweet.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *