dans

SoftBank cédera-t-elle sa division française ?

SoftBank cédera-t-elle sa division française ?

SoftBank Robotics est en pleine négociation avec United Robotics pour éventuellement vendre sa division française à l’origine du robot Pepper.

Après l’annonce de l’arrêt de production du robot Pepper, SoftBank a connu une réduction de ses effectifs. De son côté, United Robotics est devenu le distributeur officiel des robots Pepper et Nao. Les deux entreprises discutent actuellement de l’avenir de l’activité robotique du Japonais basée à Paris.

Discuter de l’avenir de la division française de SoftBank

En 2012, la startup française Aldebaran, qui a créé le robot Pepper, a été rachetée par l’entreprise japonaise SoftBank Robotics. Plus tôt cette année, SoftBank a annoncé la fin de la production de Pepper, après l’échec commercial du projet. Avec cette annonce a eu lieu un licenciement collectif de plus de la moitié de ses 323 employés en France. D’autres employés ont également décidé de démissionner de leur propre gré suite à cet événement et la société a dû procéder à de nouveaux recrutements.

De son côté, United Robotics Group, une entreprise allemande, est devenu, depuis octobre dernier, le distributeur officiel des robots Pepper et Nao, un autre robot développé par SoftBank. De plus, elle a embauché certains des anciens employés issus de l’entreprise japonaise.

Les deux entreprises discuteraient actuellement de l’avenir de la division française de SoftBank. En effet, l’activité robotique basée à Paris pourrait bientôt être acquise par la société allemande. Les termes de la négociation sont jusqu’ici inconnus.

Se remettre de l’échec de Pepper

Après l’échec commercial du projet Pepper, la société japonaise s’est concentrée sur la vente de matériels. L’entreprise a également créé une opération de vente parallèle en Grande-Bretagne. Autrement dit, SoftBank Robotics dépend de moins en moins de sa division française de laquelle elle s’est d’ailleurs libérée de 165 employés.

Le reste des ingénieurs basés à Paris, quant à eux, ont discrètement développé un projet de robot service appelé Plato dont la commande aurait été repoussée. SoftBank a également conclu des accords de ventes pour des robots similaires à des entreprises extérieures, réduisant ainsi la viabilité commerciale de son produit.

Pour sa part, United Robotics, qui a des bureaux en Allemagne et en Autriche, vend un autre robot appelé Sawyer. À la différence de Pepper et Nao, il s’agit d’un robot industriel qui opère aux côtés des humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.