dans

Tinder ajoute de nouvelles fonctionnalités pour lutter contre le harcèlement

Nouvelles fonctionnalités de Tinder contre le harcèlement

Tinder déploie deux nouvelles fonctionnalités pour réduire le risque de harcèlement sur la plateforme.

Un taux important de harcèlement se passe sur les plateformes en ligne, dont les sites de rencontre. Pour lutter contre ce fléau, les équipes de Tinder ont installé de nouvelles fonctionnalités pour les deux parties, notamment les vicitmes et les harceleurs.

Lutter contre le harcèlement sur Tinder

Une récente étude a révélé qu’au moins 20 % des jeunes ont été victimes de cyberharcèlement au moins une fois. Les réseaux sociaux et les sites de rencontre en ligne figurent parmi les canaux qui véhiculent des propos malveillants.

Tinder est une plateforme de rencontre utilisée dans plusieurs pays par des centaines de millions de gens. Les développeurs de l’application souhaitent renforcer les moyens de protection des utilisateurs en mettant en place régulièrement de nouvelles fonctionnalités.

Deux nouveaux outils ont récemment été ajoutés sur Tinder pour lutter contre le harcèlement. Ils permettent de détecter et d’empêcher les messages malveillants. Les nouvelles fonctionnalités s’activent avec le consentement de chaque membre. Si un utilisateur ne souhaite pas les utiliser, il pourra continuer de naviguer sur Tinder sans pouvoir envoyer de messages. Outre la protection des utilisateurs, ces fonctionnalités permettent aux équipes de prendre les mesures adéquates pour le respect des règles de la communauté.

Les outils DTBY et AYS

Pour en revenir aux deux nouvelles fonctionnalités que Tinder a mis en place contre le harcèlement, il s’agit des outils DTBY et AYS. Le premier, qui signifie « Does This Bother You ? » (Est-ce que cela te dérange ?) protège les membres contre les propos inappropriés. Autrement dit, l’outil détecte automatiquement une injure ou un message malveillant et propose aux utilisateurs de les signaler.

Le deuxième outil appelé AYS pour « Are You Sure ? » ou « Es-tu sûr ? » permet de prévenir l’envoi d’un message qui risque d’être offensant. En termes simples, avant d’envoyer le message à un destinataire, AYS demande à l’envoyeur de bien penser à ses propos.

Ces nouveaux outils ont été développés à l’aide du machine learning et d’anciens messages que la communauté de Tinder a signalés étant inappropriés. Selon Tinder, depuis la mise en place de l’outil DTBY, le nombre de signalements a augmenté de 46 %. De son côté, AYS a permis de réduire de plus de 10 % l’envoi de messages au contenu inapproprié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *