dans

Comment le test de Turing a-t-il changé la cybersécurité ?

Le test de Turing est l’un des éléments constitutifs qui ont permis de révolutionner la cybersécurité en introduisant l’IA. L’histoire de la cybersécurité a connu bien des étapes avant d’en arriver à son stade actuel. Focus !

Le test de Turing est un élément majeur qui a marqué un tournant dans l’histoire de la cybersécurité. Ce test qui a permis d’introduire l’IA dans le domaine de la cybersécurité est à l’origine de l’apprentissage automatique.

Qu’est-ce que le test de Turing ?

Le test de Turing est un moyen pour définir la capacité d’un ordinateur à penser comme un humain ou à l’imiter. Comme son nom l’indique, le test vient de son concepteur, Alan Turing. Il s’agit d’une personne connue de l’histoire avec sa machine cryptanalytique qui a servi à déchiffrer des codes militaires allemands pendant la guerre mondiale.

Le test de Turing vise à mesurer l’intelligence d’un ordinateur. Pour faire le test, il faut un ordinateur et un humain qui en utilise un. Il se présente comme suit : on demande à l’humain de communiquer avec l’ordinateur.

Si l’humain croit qu’il communique avec un autre humain, alors on peut conclure que l’ordinateur qui a su répondre tel un humain est intelligent. Le test a ainsi réussi. Le but du test de Turing est alors de démontrer à quel point l’intelligence artificielle peut substituer un humain.

Le CAPTCHA, une invention inspirée du test de Turing

La création du CAPTCHA est une invention de cybersécurité inspirée du test de Turing. Il a pour but d’empêcher la création de faux comptes. En effet, ces derniers sont utilisés pour perpétrer un piratage à l’aide de robots ou d’autres programmes informatiques.

Le CAPTCHA invite l’utilisateur à répondre avec une intelligence humaine. Il s’agit alors de vérifier que l’utilisateur n’est pas un robot. Lors de sa création, le CAPTCHA ne pouvait pas être exécuté par un robot. Il a ainsi connu une belle réussite avant que l’IA ne le supplante.

Malheureusement, au fur et à mesure que l’IA évolue, bon nombre de robots peuvent résoudre le CAPTCHA sans difficulté. Effectivement, les chiffres ont rapporté un taux de réussite de 99,8%.

Le test de Turing dans la cybersécurité actuelle

Le test de Turing a parcouru des décennies en empêchant plusieurs menaces en cybersécurité. Au fur et à mesure que l’IA progresse, on assiste de plus en plus à des applications du test. L’apprentissage automatique s’inspire aussi du test de Turing.

L’apprentissage automatique est une discipline qui se situe entre mathématiques appliquées et informatique. C’est donc un excellent outil pour analyser une grosse quantité de données. Il fait appel à des algorithmes mathématiques pour servir de prédiction.

L’apprentissage automatique a permis d’élargir le spectre d’action de la cybersécurité. En accédant à l’identification des menaces potentielles en temps réel, il permet de les empêcher. Actuellement, l’apprentissage automatique permet de déceler des informations cachées dans les données recueillies. Cette action accroît l’efficacité de la cybersécurité basée sur l’IA. De ce fait, elle permet d’identifier plus facilement les personnes malveillantes et leur technique de fraude.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.