dans

Conduite autonome : BMW, Qualcomm et Arriver codéveloppent un écosystème ouvert

BMW Qualcomm Arriver conduite autonome

BMW, Qualcomm et Arriver s’associent pour créer une nouvelle plateforme logicielle ouverte de conduite autonome.

Le marché de la technologie de conduite autonome est en pleine expansion. De plus en plus de constructeurs automobiles collaborent avec les entreprises technologiques pour ne pas perdre le rythme. BMW qui exploite déjà certaines solutions fournies par Qualcomm renforce son partenariat avec l’entreprise pour créer un nouvel écosystème pour les voitures autonomes.

BMW, Qualcomm, Arriver : ensemble vers le futur

En attendant que Volkswagen et Huawei parviennent à l’acquisition d’une unité de conduite autonome, BMW et Qualcomm ont eux signé un nouvel accord de partenariat incluant aussi Arriver.

Qualcomm est entrée sur le marché des systèmes d’aide à la conduite (ADAS) et des véhicules autonomes en 2020 en créant la plateforme Snapdragon Ride. Celle-ci inclut un système sur une puce (SoC) de vision et un SoC de calcul et fournit des services Car-to-Cloud.

En novembre dernier, BMW avait annoncé son projet d’utiliser la plateforme Snapdragon Ride pour ses futurs modèles. Le constructeur développe actuellement une pile de logiciels de conduite autonome de niveau 2.

Arriver, quant à elle, est une entreprise qui fournit des solutions de systèmes ADAS et de conduite autonome (AD). Ses logiciels sont axés sur la politique de conduite et la perception des capteurs.

Le partenariat stratégique entre BMW, Qualcomm et Arriver vise donc à combiner les avancées des trois entreprises en termes de conduite autonome. Autrement dit, ensemble, elles développeront conjointement une pile de logiciels pour les systèmes ADAS de niveau 2 et AD de niveau 3.

Une solution ouverte

Chacune des entreprises aura la possibilité d’utiliser, de modifier et même de commercialiser la nouvelle solution. Pour sa part, BMW prévoit de l’intégrer dans ses prochains véhicules. Qualcomm et Arriver, quant à elles, travailleront avec d’autres constructeurs automobiles de niveau 1 et différents équipementiers pour adapter la plateforme aux besoins de chaque client.

Le plus intéressant dans ce partenariat réside dans la création d’une plateforme ouverte. Ensemble, BMW, Qualcomm et Arriver pourront attirer plus de fournisseurs de logiciels, mais aussi de constructeurs automobiles. Autrement dit, ce partenariat permettra de réunir les différents acteurs de la conduite autonome dans un écosystème riche et ouvert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.