dans ,

Conduite autonome : la télévision sera autorisée au volant

La télévision autorisée au volant en conduite autonome

Dans les futurs véhicules à conduite autonome, les Britanniques pourront regarder la télévision, mais pas leur téléphone.

Au Royaume-Uni, les voitures autonomes devront arriver plus tard cette année. Pour s’y préparer, le gouvernement s’applique déjà à mettre en place un ensemble de règles. Il semblerait alors que des écrans d’infodivertissements seront autorisés dans la cabine du conducteur.

Regarder la télévision sera désormais possible en conduite autonome

Selon le ministère des transports britannique (DfT), les véhicules à conduite autonome devraient débarquer sur la voie publique cette année. Leur déploiement commencera par des voitures équipées de systèmes de maintien de la voie et la vitesse ne devrait pas dépasser les 60 km/h sur les autoroutes.

En attendant leur arrivée, les régulateurs mettent en place le code qui s’appliquera à l’utilisation de cette technologie. Parmi les nouvelles propositions, une loi autorise les conducteurs à regarder la télévision en mode conduite autonome. Celle-ci met fin à la loi qui interdisait jusqu’ici l’utilisation d’« appareil récepteur de télévision » au volant. Mais cette autorisation est bien sûr conditionnée par la disposition du conducteur à reprendre le contrôle dès que cela sera nécessaire.

Par ailleurs, si la loi autorise les écrans d’infodivertissements intégrés, ce n’est toujours pas le cas des smartphones. En effet, le DfT affirme que l’utilisation des téléphones affiche un risque accru de distraction pour les conducteurs.

À propos des autres règles

Notons que les mesures prises par les régulateurs ne sont que provisoires. Le nouveau cadre réglementaire devrait entrer en vigueur d’ici 2025. Ces règles abordent également les questions de responsabilité en cas de collisions.

Rappelons qu’en janvier, les Commissions juridiques d’Angleterre, du Pays de Galles et de l’Écosse ont suggéré que les conducteurs ne soient plus tenus pour responsables des accidents. La responsabilité reviendra au fabricant dès lors que les données montrent que la voiture roulait en mode autonome.

Dans le cadre de la nouvelle réglementation, le gouvernement britannique a également désigné les compagnies d’assurance comme responsables des demandes d’indemnisation. Ainsi, les utilisateurs de véhicules à conduite autonome pourront regarder la télévision en toute tranquillité. Après tout, le système pourrait émettre un avertissement à l’écran si nécessaire et s’il ne le fait pas, ce ne serait pas la faute du conducteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.