in ,

Désastre chez OpenAI, Sora cumule les critiques négatives

Extrait de vidéo générée sur Sora d'OpenAI

Un des figures emblématique de l'IA a récemment donné son avis en ce qui concerne , l'IA génératrice de vidéo d'. Selon lui, le projet d'OpenAI est une cause perdue.

La de génération de vidéos par ne cesse de progresser à pas de géant, pour le meilleur et pour le pire. Récemment, OpenAI a dévoilé Sora, capable de produire des vidéos bluffantes assez réalistes à partir d'une simple description textuelle. Mais du côté des experts de l'IA, on émet quelques réserves.

Trop d'efforts pour des résultats peu pertinents

Yann LeCun, éminent spécialiste français de l'IA et responsable de ce domaine chez , vient de formuler des critiques incisives sur l'approche technologique employée par OpenAI. Selon lui, l'ambition affichée par l'éditeur de de modéliser finement la complexité du monde réel est vouée à l'échec.

Dans un post Twitter, LeCun argue que la méthode de génération pixel par pixel à partir de variables latentes est fondamentalement inefficace. Les modèles comme Sora d'OpenAI déploient trop d'efforts à déduire des détails peu pertinents. Cette débauche d'énergie peut produire des résultats bluffants pour générer des vidéos artificielles, mais s'avère inefficace pour capturer fidèlement la réalité dans sa richesse infinie.

Alors que le débat fait rage entre experts pour déterminer les approches d'IA les plus prometteuses, une certitude demeure. Des progrès spectaculaires mais aussi des dangers émergent de ces IA génératrices de vidéos. À nous de veiller à ce que l'IA de demain soit développée de façon éthique, pour le bénéfice de tous.

Améliorez la performance de vos projets grâce à l’IA générative ?

La solution proposée par LeCun pour tirer Sora vers le haut et sortir OpenAI du gouffre

Avec 30 ans d'expérience en apprentissage machine et deep learning, Yann LeCun fait figure d'autorité dans le domaine de l'IA. De son côté, le responsable de ce secteur chez Meta met en garde contre certaines limites des approches génératives à la ChatGPT.

Selon lui, modéliser finement le monde réel est bien plus ardu que de générer du texte. Là où ce dernier ne mobilise qu'un ensemble fini de symboles, simuler fidèlement la complexité du réel requiert de capturer une variété infiniment plus vaste de concepts.

Pourtant, les travaux de Meta sur l'IA restent largement éclipsés par l'aura des outils révolutionnaires d'OpenAI. Dans l'ombre, Facebook planche sur sa propre technologie de génération de vidéos baptisée V-JEPA. Cette architecture se distingue radicalement par sa volonté de se concentrer sur l'essentiel plutôt que de déduire chaque pixel.

D'après LeCun, cette approche offrirait des gains d'efficacité de 1,5 à 6 fois supérieurs à la concurrence. Reste à savoir si ses critiques et cette alternative technologique sauront infléchir les orientations des géants de la tech en matière d'IA génératrice.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *