dans

Google se sent-elle menacée par ChatGPT ?

Google ChatGPT

Selon un article publié sur New York Times, Sundar Pichai, le PDG de Google a lancé un code rouge juste au moment où l’IA ChatGPT est au sommet de sa popularité.

L’annonce a eu lieu mercredi dernier selon laquelle, la direction de Google suspecte une incertitude quant à l’avenir du moteur de recherche le plus utilisé au monde. Les consignes étaient claires. Les équipes de la division recherche étaient invitées à changer de rythme et à travailler davantage sur des nouveaux produits d’intelligence artificielle. Toujours selon New York Times, l’objectif ce cette réorganisation serait de créer une IA générative d’art et de graphiques, à l’instar de Dall-E d’openAI.

La décision vient juste au moment où ChatGPT est au pic de son potentiel. Ce qui fait de lui le prochain nouveau moteur de recherche. Il s’agirait par ailleurs de développer le portefeuille de produits d’intelligence artificielle de Google. Par contre, les experts de Google ont aussi manifesté leur inquiétude quant à la capacité de ChatGPT à remplacer le moteur de recherche actuel. Mais aussi par rapport à la possibilité qu’il puisse impacter négativement les revenus publicitaires de Google.

Une décision qui pourrait faire perdre des milliards à Google

Entre 2013 et 2018, Sridhar Ramaswamy a supervisé l’équipe publicitaire de Google. Et selon ses dires, ChatGPT va provoquer des problèmes au niveau de liens Google contenant de la publicité. Les utilisateurs n’auront pas de ce fait, la possibilité de cliquer sur ces liens qui, selon Insider, a généré depuis 2021, un chiffre global de 208 milliards de dollars à l’entreprise.

Nouveau chatGPT google

Depuis son lancement au mois de novembre dernier, ChatGPT compte déjà plus de un millions d’utilisateurs. Il a également la capacité de générer des réponses singulières par rapport aux requêtes entrées par ses utilisateurs. Quoi qu’il en soit, certains utilisateurs se sont plaints et affirment avoir identifié des erreurs de taille sur ChatGPT. Confirmant que l’application n’arrive pas à différencier les faits vérifiés d’une désinformation. Sinon, selon les experts en intelligence artificielle, cette technologie d’IA donne souvent des réponses inventées, également appelées hallucinations. Et cela malgré les informations qu’elle a pu recueillir.

ChatGPT de Google : encore une marge d’erreur élevée et une grande vulnérabilité

ChatGPT fait encore l’objet d’une grande vulnérabilité et affiche encore une marge d’erreur élevée. C’est pourquoi Google a encore des doutes LaMDA (Language Model for Dialogue Applications), son chatbot.

Selon un rapport de CNBC, la diffusion publique de la version actuelle de IA LaMDA fait encore l’objet d’une réticence au niveau des dirigeants de Google. Les risques sont encore élevés et la réputation de Google pourrait être bafouée en raison de l’instabilité de son chatbot. Et selon Zoubin Ghahramani, dirigeant du laboratoire d’intelligence artificielle de Google, les chatbots sont des applications dont la fiabilité de leur utilisation laisse encore à désirer.

Les experts ont également donné leur avis par rapport au remplacement du moteur de recherche de Google. Affirmant qu’il est plutôt préférable d’améliorer celui en cours que de le supprimer définitivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.