dans

L’IA et l’automatisation aident à lutter contre la fraude aux faux fournisseurs

L'IA et l’automatisation dans la lutte contre la fraude aux faux fournisseurs

La fraude aux faux fournisseurs est un vieux problème qui continue de sévir mais que les outils d’IA et d’automatisation se proposent de résoudre.

Là où il est question d’argent, il y aura toujours des personnes mal intentionnées qui chercheront par tous les moyens de se l’approprier. D’après une étude, la fraude aux faux comptes entraîne une perte d’environ 5 % de revenus annuels pour les entreprises. Mais grâce à l’avancée de la technologie, il existe aujourd’hui des moyens de lutter contre ces attaques.

La fraude aux faux comptes avant l’IA et l’automatisation

Avant de parler des rôles de l’IA et de l’automatisation dans la lutte contre la fraude aux faux comptes, rappelons d’abord de quoi il est question. La fraude aux faux comptes (AP) fait référence à l’usurpation de l’identité d’un fournisseur dans le but de soutirer de l’argent à une entreprise.

Il existe divers moyens par lesquels les fraudeurs peuvent s’y prendre pour falsifier la comptabilité des fournisseurs. Par exemple, ils peuvent envoyer des fausses factures sous le nom d’une société inexistante. Dans certains cas, les fraudeurs travaillent au sein même de l’entreprise qu’ils arnaquent. De ce fait, ils créent des factures pour des biens inexistants ou alors ils rajoutent des éléments pour gonfler la note.

Comment utiliser les nouvelles technologies pour lutter contre les fraudeurs ?

Bien qu’il s’agisse d’un problème séculaire, les fraudeurs trouvent toujours un nouveau moyen d’agir. Mais avec l’intelligence artificielle (IA) et l’automatisation, les entreprises peuvent désormais prévenir une fraude aux faux fournisseurs.

Tout d’abord, en automatisant le processus d’approbation des factures, les entreprises peuvent garder une trace numérique des transactions et réduire le temps nécessaire. Cela permet de déjouer les intentions malveillantes qui se produisent souvent lors d’une approbation manuelle.

Il est également possible d’utiliser des outils d’automatisation pour vérifier la correspondance des documents. Nous parlons notamment de faire correspondre les factures avec les bons de commande et les reçus de livraison. En outre, la numérisation du flux de traitement des factures peut réduire les risques de fraude. Un autre moyen d’utiliser les technologies d’IA comme le machine learning pour lutter contre la fraude aux faux comptes est la détection des fausses factures. Ces outils permettent effectivement de comparer les documents et d’identifier les vrais des faux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.