dans

Comment détecter les candidatures frauduleuses à l’aide de l’IA ?

détecter les candidatures frauduleuses à l’aide de l’IA

Dans le domaine des ressources humaines, l’IA peut aussi aider les recruteurs à détecter les candidatures frauduleuses qui sont de plus en plus fréquentes.

Beaucoup de candidats trichent lors d’un entretien d’embauche en gonflant leur CV avec de fausses informations. Mais avec le recrutement à distance, le taux de fraude des candidats prend plus d’ampleur. Selon une étude, ce chiffre aurait même augmenté de 92 % depuis le début de la pandémie.

Le recrutement à distance est une opportunité pour les candidats malhonnêtes

Il existe différentes manières d’exploiter l’intelligence artificielle dans un processus de recrutement. La Society for Human Resource Management est basée à Alexandria, en Virginie, aux États-Unis. Elle affirme que 88 % des entreprises dans le monde utilisent l’IA d’une manière ou d’une autre dans les ressources humaines.

Nous pouvons par exemple citer le matching ou le tri des CV. Autrement dit, la technologie aide à trouver les bons candidats dans des délais plus courts. Mais outre l’accélération du processus de recrutement, les entreprises se basent aussi sur l’IA pour identifier les candidatures frauduleuses.

Lors des entretiens, les beaucoup de candidats gonflent leurs CV ou font de fausses déclarations à leurs recruteurs. Mais ces types de tricheries sont facilement détectables, parfois même par une simple intuition.

Au cours des dernières années, le recrutement à distance est devenu une pratique courante pour les entreprises. Et c’est ce qui a donné un véritable coup de boost à la fraude des candidats. Par exemple, lors des entretiens et évaluations à distance, un candidat peut se faire aider par un tiers qui n’apparaît pas à l’écran.

En outre, il peut demander à une autre personne de passer l’entretien à sa place. Des technologies comme le deepfake permettent en effet de tromper les recruteurs en se faisant passer pour une autre personne à l’écran.

Les candidatures frauduleuses : une autre application de l’IA dans les RH

Embaucher des candidats frauduleux peut coûter cher aux entreprises. D’une part, elles perdent en productivité pour avoir intégré des personnes qui n’ont pas les qualifications pour les tâches qui lui sont confiées. D’autre part, elles doivent investir encore plus pour engager de nouveaux collaborateurs.

Mais l’intelligence artificielle et ses progrès peuvent aider les entreprises à éviter ce problème. D’abord, l’IA peut analyser le comportement des candidats pour identifier les anomalies, par exemple s’il consulte un téléphone ou un autre écran pour se documenter.

En outre, lors d’un entretien à distance, les recruteurs ne peuvent pas toujours percevoir si une personne tierce souffle des réponses au candidat. Mais avec un outil avancé, il est plus facile de détecter la présence d’une autre personne dans la pièce.

La reconnaissance faciale est aussi une forme d’IA qui peut aider à identifier les candidatures frauduleuses. Elle peut par exemple signaler si deux personnes différentes ont passé l’entretien et les évaluations. Quant aux deepfakes, ils sont généralement faciles à détecter. Mais dans le cas où le logiciel utilisé est vraiment puissant, l’IA aussi a énormément progressé dans la détection des fausses images.

Ce ne sont là que des exemples parmi d’autres sur les éventuelles utilisations possibles de l’IA pour détecter la tricherie dans le recrutement. Les opportunistes ont toujours une longueur d’avance, mais la technologie ne cesse d’évoluer et les entreprises l’ont aussi compri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.