dans

IBM Watson : tout savoir sur la plateforme cognitive

IBM Watson

IBM Watson est un système d’intelligence artificielle de questions-réponses. Il utilise le traitement du langage naturel pour analyser les questions et les données à la recherche de réponses exploitables.

L’IA d’IBM a fait ses preuves pour la première fois dans un jeu télévisé, mais est devenue aujourd’hui une importante plateforme pour les entreprises. Elle permet d’analyser de grandes quantités d’informations pour répondre aux questions posées par les utilisateurs. Qu’est-ce qu’IBM Watson représente réellement et comment il fonctionne ? Découvrez tout ce qu’il y a savoir sur le sujet dans ce guide.

IBM Watson

Watson est un système de questions-réponses développé par IBM. Plus exactement, il s’agit d’un superordinateur d’intelligence artificielle qui exploite le traitement du langage naturel pour répondre aux questions. Au lieu d’interroger des moteurs de recherche, il analyse une grande variété de sources de données textuelles. Nous pouvons notamment citer les encyclopédies et les articles de presse, mais aussi les bases de données. Watson effectue de text mining pour trouver et formuler des réponses ciblées aux questions posées.

Son histoire

La construction du superordinateur remonte à 2007, lorsque les chercheurs d’IBM ont voulu créer un système capable de répondre aux questions aussi rapidement que les humains. Watson entrait dans le cadre du projet intitulé DeepQA et doit son nom à Thomas J. Watson, premier PDG d’IBM.

Il a été testé publiquement pour la première fois en 2011, dans le jeu télévisé Jeopardy ! pendant lequel il a battu les champions Ken Jennings et Brad Rutter.

En 2013, le logiciel a été adopté par le Memorial Sloan Kettering Cancer Center, à New York et la compagnie d’assurance Wellpoint (Anthem). Dans le cadre du traitement du cancer du poumon, Watson était utilisé pour analyser la gestion des coûts.

Actuellement, le superordinateur d’IBM est utilisé dans plusieurs secteurs industriels dont nous verrons quelques exemples plus tard.

Ses caractéristiques

IBM Watson utilise donc le logiciel DeepQA qui utilise le traitement du langage naturel (NLP), le data mining et le machine learning. Par ailleurs, le superordinateur met en œuvre le cadre UIMA (Unstructured Information Management Architecture) d’Apache permettant d’analyser les données non structurées. Il utilise également le cadre Hadoop pour fournir un environnement de calcul distribué sur un système d’exploitation SUSE Linux Enterprise Server 11.

Concernant ses capacités, le système dispose de 2 880 cœurs de processeur et de 16 To de RAM. Enfin, il est capable de traiter 500 gigaoctets d’informations par seconde avec une performance LINPACK de 80 TeraFLOPs.

Que fait IBM Watson ?

Le logiciel IBM Watson est donc devenu plus qu’une simple intelligence artificielle de jeu. Il s’agit maintenant d’une plateforme destinée aux entreprises de divers secteurs pour faciliter l’analyse des données.

Résoudre les problèmes commerciaux

Les données constituent un actif important dans toutes les organisations. Elles permettent d’effectuer des prédictions, de faire des audits plus fiables et de prendre de meilleures décisions commerciales. Mais la quantité de données nécessaires est énorme.

Watson d’IBM offre la capacité d’analyser ces grandes quantités d’informations grâce au NLP. En d’autres termes, il est capable de reconnaître et de comprendre le langage humain. En outre, le logiciel combine la data analytics à une analyse statistique des machines pour obtenir un niveau d’apprentissage cognitif similaire à celui des humains.

Gérer les données non structurées

Selon IBM, 80 % des données gérées par les entreprises ne sont pas structurées. À l’aide du cadre UIMA d’Apache, Watson associe les questions aux réponses pour apprendre un sujet. À cette fin, l’IA est capable d’explorer 800 millions de pages de données en une seconde.

D’autre part, le traitement du langage naturel permet d’effectuer une analyse plus efficace que les autres approches. Cela signifie par exemple qu’une entreprise peut examiner un rapport en se basant sur des mots-clés.

Les différents services d’IBM Watson

IBM a mis au point différentes modalités pour Watson, permettant à la fois de suivre l’évolution de la technologie et de répondre aux besoins de chaque utilisateur.

IBM Watson Studio

Watson Studio est une plateforme pour l’IA et le Big Data en libre-service sur le cloud. Entre autres avantages, le cloud computing permet aux entreprises de minimiser les coûts, car les services sont payés à la demande. Autrement dit, les entreprises ne payent que ce dont elles ont besoin.

La plateforme Watson Studio fournit un ensemble d’outils pour le développement d’un projet data ou d’IA. Cela inclut des outils de préparation de données, de création de modèles de data science et de deep learning. Elle propose également un catalogue de métadonnées et des outils de gouvernance ainsi que des outils de datavisualisation.

Watson Analytics

En tant que processeur d’analyse de données, l’une des principales applications de Watson est destinée à cette tâche. La plateforme Watson Analytics offre des fonctionnalités d’exploration, de visualisation et de présentation des données. L’utilisation de la plateforme ne nécessite pas des compétences techniques complexes, ce qui la rend accessible à tous les travailleurs.

Pour la data mining, Watson Analytics permet de télécharger les données et de chercher automatiquement les relations entre les variables. Elle effectue également une analyse comparative et prédictive pour répondre aux questions des utilisateurs. Enfin, la plateforme permet de générer des rapports et des tableaux de bord.

Les API Watson

IBM propose aussi plusieurs interfaces de programmation (API) pour faciliter la création d’applications d’IA. Ces API sont accessibles depuis l’IBM Watson Studio. En voici quelques exemples.

IBM Watson Assistant

Cette API permet de créer un agent virtuel intelligent, autrement dit un chatbot, pour le service client. L’assistant Watson peut être déployé sur n’importe quel canal (messagerie ou appel). Il peut gérer les appels en simultanés et analyser les conversations à l’aide du NLP pour fournir rapidement des réponses aux clients.

IBM Watson Discovery

Watson Discovery est une plateforme de text mining basée sur l’IA, et plus précisément le machine learning. Et toujours avec le traitement du langage naturel, l’API permet d’extraire des informations même dans les documents techniques.

IBM Watson Orchestrate

La plateforme Watson Orchestrate permet d’automatiser toutes les tâches répétitives comme l’envoi d’emails ou la planification de réunions. Elle permet également de se connecter aux autres applications et systèmes d’IBM pour les travaux complexes d’IA.

IBM Watson Natural Language Understanding

Le NLU ou la compréhension du langage naturel est une composante du NLP. IBM propose une API qui permet de faire une analyse avancée de textes, en treize langues différentes. La plateforme permet d’abord de catégoriser le contenu et d’identifier les concepts qui ne sont pas référencés dans le texte. Par ailleurs, elle propose de faire une analyse de sentiments dans des textes, d’extraire les entités ou de rechercher des mots-clés.

Il existe encore d’autres API pour des tâches spécifiques du traitement du langage naturel comme Watson Language Translator ou Watson Natural Language Classifier.

Text-to-Speech et Speech-to-Text

La plateforme IBM Watson Text to Speech permet de convertir un texte en voix, dans une application ou dans Watson Assistant. Inversement, Watson Speech to Text convertit la parole en texte.

IBM Watson AIOps

Pour clore notre liste, AIOps est une plateforme d’IBM conçue pour améliorer les opérations informatiques à l’aide de l’IA. L’API combine des outils d’analytique, de Big Data et de machine learning pour réagir rapidement aux incidents.

Utilisations d’IBM Watson

Plusieurs entreprises peuvent tirer parti d’une IA qui traite le langage naturel pour lancer une analyse de données. Entre autres, IBM Watson facilite les tâches d’un architecte de données ou d’un spécialiste de données dans le développement d’algorithmes. Pour les utilisateurs finaux, il permet d’obtenir des réponses rapidement.

Les soins de santé

Commençons par la première utilisation du logiciel IBM Watson après son succès à Jeopardy ! Après le Memorial Sloan Kettering Cancer Center, la Cleveland Clinic, le Maine Center for Cancer Medicine et le Westmed Medical Group ont aussi adopté Watson. IBM a même mis en place une division destinée à la recherche médicale appelée Watson Health.

Les soins de santé et notamment le traitement du cancer reste l’un des plus grands centres d’intérêt d’IBM. D’une manière générale, le personnel s’appuie sur la technologie pour obtenir des recommandations sur les traitements à prescrire tout en réduisant les coûts. Par ailleurs, elle aide à détecter les effets secondaires des médicaments et à identifier les acteurs de comorbidité.

La télécommunication

Une entreprise de télécommunication peut utiliser les services Watson pour automatiser les appels d’audit. Cela permet avant tout d’écourter les appels, mais également de mesurer les mesures de conformité et de qualité. En outre, en créant un chatbot avec IBM Watson Assistant, il est possible de programmer des réponses automatisées pour les questions fréquemment posées (FAQ) en matière de ressources humaines. D’autre part, le commerce en ligne bénéficie également de la technologie. Par exemple, un assistant virtuel peut guider les consommateurs dans les procédures d’achat.

Le service client

Que ce soit dans une entreprise commerciale, financière ou autre, les chatbots sont devenus très populaires. Ils permettent de renseigner les clients sur les services et les produits pour améliorer l’expérience utilisateur. En contrepartie, les entreprises peuvent tirer parti d’IBM Watson pour récupérer des informations sur les clients afin de mieux répondre à leurs attentes.

L’éducation

IBM Watson est également utilisé par diverses organisations pour des projets liés à l’éducation. Par exemple, Pearson Education a intégré le logiciel dans des livres électroniques pour fournir un support de lecture aux étudiants. D’autre part, un professeur du Georgia Institute of Technology a créé et introduit un assistant Watson dans sa classe pour répondre aux questions. Enfin, IBM a aussi développé d’autres partenariats avec Blackboard, Sesame Workshop ou encore Apple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.