dans

L’intelligence artificielle aurait un impact climatique

L’impact climatique de l’intelligence artificielle

Avant d’aider à résoudre la crise climatique, l’intelligence artificielle devrait d’abord mesurer son propre impact sur l’environnement.

Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, l’intelligence artificielle joue en réalité un double rôle. D’une part, elle aide à concevoir des modèles de prévisions, et d’une autre, elle est responsable d’une importante consommation d’énergie. En effet, il n’est pas uniquement question d’une technologie de numérisation.

Que fait l’IA pour l’environnement ?

Les progrès en IA ont apporté plusieurs points positifs à l’environnement. Nous pouvons déjà parler du fait qu’une grande partie des opérations se passe dans le cloud. Cela contribue à une réduction de l’empreinte carbone.

Par ailleurs, les avancées des recherches en machine learning et en deep learning ont donné naissance à des applications étonnantes pour l’environnement. Pour citer un exemple, un modèle de deep learning récemment développé permettrait d’identifier les points de basculement. Des scientifiques exploitent les outils intelligents (drones, capteurs) pour lutter contre les feux de forêt. D’autres chercheurs utilisent l’intelligence artificielle pour simuler l’impact du changement climatique.

Autrement dit, elle semble être une bonne alliée dans la protection de l’environnement.

L’impact climatique de l’intelligence artificielle

Là où l’IA pose un problème, c’est au niveau de la consommation d’énergie. Les systèmes d’IA reposent sur d’énormes quantités de données et donc sur de grands centres de données. De plus, la formation des modèles nécessite une utilisation de GPU très puissants, et cela pendant des jours.

Une étude en 2019 a dévoilé que la formation d’un seul modèle de langage équivaut à environ 300 000 kg d’émissions de dioxyde de carbone. En 2020, les technologies numériques représentaient entre 1,8 et 6,3 % des émissions mondiales.

Pour faire simple, malgré ses apports pour renforcer la lutte contre le changement climatique, l’intelligence artificielle elle-même a un énorme impact négatif. Mais si l’empreinte carbone est déjà un souci en soi, le plus grand problème concerne le manque de considération de la question.

Entre autres, les avantages socio-économiques l’emportent sur le coût environnemental. Par ailleurs, les efforts internationaux de l’amélioration de la relation IA/climat sont pris en charge par les mêmes pays qui représentent la plus grande part d’investissement dans la technologie. Autrement dit, ce sont les mêmes acteurs qui fixent les règles sur l’impact climatique de l’intelligence artificielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.