dans

Nobel Turing Challenge : un prix Nobel pour l’IA ?

Nobel Turing Challenge

Le PDG de Sony Computer Science Laboratories espère lancer le Nobel Turing Challenge et développer une IA qui se verrait décerner un prix Nobel.

Le progrès apporté par l’intelligence artificielle au fil des années est remarquable. Cette technologie a permis d’accélérer les processus de recherche et de développement dans plusieurs domaines clés. Mais le Dr Hiroaki Kitano pense que l’IA peut largement être plus qu’une partie du processus dans la recherche scientifique.

Lancer le Nobel Turing Challenge

Le Dr Hiroaki Kitano est le PDG de Sony Computer Science Laboratories. Il souhaite développer une intelligence artificielle qui se verrait décerner un Prix Nobel, d’ici 2050. Il s’agirait, selon lui, d’une forme hybride de science qui amènerait l’IA à un niveau supérieur. Autrement dit, son projet est de mettre au point une IA complètement capable des mêmes travaux que les scientifiques.

D’une manière générale, les solutions d’IA sont chargées de traiter des données massives avec une grande puissance de calcul. Mais la vision du Dr Kitano consiste à utiliser ces systèmes pour faire des découvertes au lieu de se contenter à imiter une partie des processus de la pensée humaine.

En d’autres termes, cette nouvelle forme d’intelligence artificielle pourrait effectuer des découvertes de manière continue et autonome. Le concept appelé « IA scientifique » imaginé par le Dr Kitano serait capable de générer des hypothèses et de vérifier leur plausibilité. 

Comment l’IA scientifique et les scientifiques humains coexisteraient-ils ?

La mise en place d’un tel système se fera certainement d’une manière progressive. Toutefois, l’IA scientifique devrait rester un outil ou un compagnon pour les scientifiques humains, d’après le Dr Kitano. En gros, l’intelligence artificielle se chargera de générer et de vérifier les hypothèses, tandis que les humains se concentreront sur des stratégies de recherche.

Par ailleurs, une découverte validée par la communauté scientifique doit avant tout être explicable. Dans le cadre du Nobel Turing Challenge, l’IA scientifique devra disposer de composants qui seraient capables d’expliquer les processus de leurs découvertes.

Quant à l’attribution des découvertes potentielles, le Dr Kitano a évoqué la récente délivrance d’un brevet d’invention à une IA. Selon lui, le plus important restera la découverte et ce qu’elle implique, que les recherches aient été menées par une personne ou par une machine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.