dans

Tesla AI Day 2021 : les points à retenir

Tesla AI Day

Lors du Tesla AI Day 2021, l’entreprise américaine a dévoilé ses futurs projets pour l’IA et de la robotique.

Elon Musk a récemment déclaré vouloir donner à son entreprise une nouvelle image au-delà de la construction automobile. Le Tesla AI Day a vu les ingénieurs de l’entreprise présenter des technologies de l’entreprise qui promet un futur révolutionnaire.

Au-delà de l’autonomie

Dans la vision d’Elon Musk qui consiste à orienter son entreprise vers le développement de l’IA et de la robotique, Tesla a dévoilé sa technologie de supercalculateur Dojo. En effet, l’entreprise affirme avoir développé l’ordinateur d’entraînement du réseau neuronal le plus puissant au monde.

Les intervenants ont souligné que Dojo ne sera pas uniquement destiné au « Full Self-Driving » (FSD), la technologie de pilotage automatique de Tesla. Il servira également de système d’assistance à la conduite semi-autonome. Le superordinateur comporte une architecture de simulation. Par ailleurs, Elon Musk espère mettre cette nouvelle technologie au profit d’autres constructeurs automobiles et entreprises technologiques.

Lors du Tesla AI Day, le directeur Ganesh Venkataramanan a également dévoilé la puce informatique que l’entreprise a développée pour Dojo. Selon Elon Musk, elle permettra au superordinateur de traiter de grandes quantités de données d’imagerie, quatre fois plus vite que les autres systèmes informatiques.

La puce, appelée « D1 », disposerait d’une capacité de calcul du même niveau qu’un GPU et une connectivité CPU. Selon Venkataramanan, sa bande passante E/S serait deux fois supérieure aux puces de commutation réseau de pointe existantes. Il a ajouté que D1 serait une machine d’apprentissage automatique en soi.

Pour la composition de Dojo, Venkataramanan a révélé une tuile de formation qui intègre plusieurs puces. Selon Musk, le superordinateur devrait être opérationnel l’année prochaine.

La grande nouvelle du Tesla AI Day

Quand Elon Musk faisait allusion à la robotique, nous étions tentés de penser à des voitures robotisées. Mais lors du Tesla AI Day, c’est un humanoïde vêtu de blanc et équipé d’un masque noir qui est apparu. Il s’agit du Tesla Bot à qui l’entreprise prévoit d’attribuer des tâches domestiques. Le prototype, attendu également pour l’année prochaine, contribue au travail de l’entreprise sur les réseaux neuronaux et aussi sur Dojo.

Et enfin, pour revenir à l’activité principale de l’entreprise, les nouvelles sur l’amélioration du système «Autopilot » étaient tout de même au rendez-vous. L’intervention s’est axée sur les défis de la vision par ordinateur qui concernent les occlusions temporaires et les marquages qui apparaissent plus tôt sur la route.

Les améliorations consistent donc à l’utilisation d’un module vidéo de réseau à récurrence spatiale. Avec des données collectées à partir du monde réel, l’équipe a mis au point une simulation d’Autopilot en jeu vidéo. En effet, pour le développement des logiciels de pilotage automatique, les simulations sont particulièrement utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.