dans

Wayve et Microsoft : libérer la puissance de l’IA pour la conduite autonome

Wayve et Microsoft : libérer la puissance de l’IA pour la conduite autonome

Ensemble, Wayve et Microsoft mettront la puissance de l’IA et du supercalcul au service du développement des véhicules autonomes.

Les conducteurs du monde entier continuent d’attendre le jour où les voitures autonomes débarqueront enfin. En attendant, les entreprises poursuivent leur course pour développer le meilleur système et pour déployer les premiers véhicules sans conducteur. Cette fois, c’est l’entreprise Wayve qui fait parler d’elle en annonçant une collaboration avec Microsoft.

Wayve et Microsoft mettent l’IA et le supercalcul au service des véhicules autonomes

Fondée en 2017, Wayve développe des modèles basés sur l’IA pour la conduite autonome. L’entreprise londonienne repose surtout sur le deep learning de bout en bout pour atteindre son objectif d’être la première à déployer les véhicules autonomes dans 100 villes.

Mais entre l’année de sa création et maintenant, l’équipe a constaté une explosion de données. Autrement dit, le développement des systèmes de conduite autonome nécessite une plus grande puissance de calcul. De ce fait, les paramètres des modèles de deep learning commencent à aller au-delà de ce que les solutions cloud commerciales peuvent gérer.

Wayve a alors annoncé une nouvelle collaboration avec Microsoft afin de tirer parti de son infrastructure de supercalcul. En effet, le développement de sa technologie de conduite autonome nécessite désormais une plus grande puissance de calcul.

Un partenariat gagnant-gagnant

Microsoft Azure est l’une des plus grandes entreprises d’IA sur le marché. Elle doit sa renommée à son ingénierie en matière de systèmes d’IA à grande échelle. L’entreprise répond donc au besoin croissant de traiter de grandes quantités de données requises pour la formation des modèles d’IA.

Alex Kendall, PDG de Wayve, note effectivement que les étapes pour construire un système de conduite autonome sûr et sécurisé impliquent la simulation, la validation et l’entraînement des modèles. Cette association permettra donc, selon lui, de déployer rapidement des véhicules autonomes afin d’en faire profiter le plus de personnes et d’organisations.

Entre autres, Wayve pourra développer l’infrastructure dont elle a besoin tandis que Microsoft tirera parti de cette collaboration pour tester et améliorer Azure. Ce partenariat gagnant-gagnant fait d’ailleurs suite à une levée de fond en série B de 200 millions de dollars à laquelle Microsoft a participé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.