dans

L’Europe a une longueur d’avance sur les navettes autonomes

L'Europe et les navettes autonomes

L’Europe semble mener la course dans le déploiement des navettes autonomes tandis que les concurrents américains se font moins nombreux.

En termes de technologies de conduite autonomes, les navettes ne sont pas forcément au cœur des grandes discussions. Pendant ce temps, l’Europe prend de l’avance sur le déploiement de ces véhicules de transport en commun.

Un marché plus pratique que les voitures particulières

Les navettes sont considérées par les nombreuses entreprises européennes comme étant plus pragmatiques en termes de mobilité autonome. Ce moyen de transport public permet à la fois de réduire les émissions et d’améliorer la sécurité routière et le trafic. Une navette autonome est généralement déployée dans un espace non public en suivant un itinéraire fixe.

Une étude récente suppose que d’ici 2035, 4 millions de navettes autonomes circuleront sur les routes, sur 10 millions de véhicules autonomes. Par ailleurs, l’initiative de réduire l’utilisation des moyens de transports polluants contribuera à la propulsion du marché.

Les pays d’Europe, notamment France et Allemagne, ont adopté des réglementations concernant l’utilisation des véhicules autonomes de niveau 4, incluant les navettes autonomes. En revanche, aux États-Unis, il n’existe encore aucune réglementation commune.

Les grands acteurs en termes de navettes autonomes d’Europe et d’ailleurs

Si les États-Unis mènent la course pour diverses technologies, nous ne pouvons pas en dire autant concernant les navettes autonomes. L’entreprise canadienne Magna a, par exemple, racheté Optimus Ride et annoncé l’arrêt de la production de navettes autonomes. Une autre entreprise, Local Motors a également annoncé la fin de ses activités et donc de sa navette électrique Olli. Néanmoins, parmi les concurrents américains restants, nous pouvons citer Motional, May Mobility et Cruise.

En Europe, les deux plus grands acteurs en termes de développement de navettes autonomes sont les entreprises françaises Navya et EasyMile. Actuellement, plus de 200 navettes de Navya sont déployées dans 23 pays. Pour sa part, EasyMile est la première entreprise à déployer une navette autonome de niveau 4 en Europe. Enfin, concernant les autres pays européens, nous pouvons citer 2getthere, une société néerlandaise acquise par le géant allemand ZF. La Finlande est également dans le marché par le biais de l’entreprise Sensible 4 et l’Estonie dispose de la société Auve Tech.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.