dans

IA et IoT : quand l’intelligence artificielle rencontre l’internet des objets

iot ia

Au service de l’IoT, l’IA ainsi que ses sous-catégories peuvent apporter une meilleure surveillance et une sécurisation des réseaux. En combinant leurs forces, l’intelligence artificielle et l’internet des objets offrent plusieurs possibilités aux applications.

Séparément, l’intelligence artificielle et l’internet des objets sont des technologies qui permettent d’améliorer notre quotidien d’une manière révolutionnaire. Ensemble, ils offrent encore plus de puissance aux applications pour vivre dans un environnement technologique de pointe. L’IA peut rendre les infrastructures IoT plus intelligentes et elle permet de toujours garder le contrôle sur les réseaux.

Quelle est la relation entre l’IA et l’IoT ?

Lintelligence artificielle (IA) est une technologie implémentée dans d’autres supports technologiques pour améliorer leur performance et, littéralement, les rendre plus intelligents. 

En d’autres termes, c’est un système qui peut accomplir un ensemble de tâches, ou apprendre à partir de données de manière à imiter l’intelligence humaine.

De son côté, l’IoT ou l’internet des objets (IoT) permet à une entreprise de connecter des appareils sur un même réseau. Pour faire simple, c’est une technologie qui consiste à connecter des appareils dotés de capteurs à internet, pour permettre à d’autres appareils de les reconnaître et de collecter les données.

Les plus gros défis des opérations IoT concernent la sécurité de ce réseau et la qualité des données. Pour résoudre ces problèmes, certains développeurs utilisent l’IA et le machine learning pour renforcer les capacités de gestion des opérations dans les infrastructures IoT. Toutefois, l’utilisation de l’intelligence artificielle ne fait pas encore l’unanimité auprès des fournisseurs de plateformes IoT.

La combinaison le l’IA et de l’IoT est aussi appelée l’intelligence artificielle des objets (AIoT). Ensemble, ils donnent aux objets la capacité de prendre des décisions et d’agir en fonction des données sans aucune intervention humaine.

Les limites des plateformes IoT

En fonction de l’utilisateur (entreprise ou particulier) qui l’utilise, un réseau IoT peut être très étendu. Toutefois, plus une infrastructure est vaste, plus leur capacité à suivre ces réseaux et les appareils est réduite.

Il existe des systèmes qui fournissent une surveillance de base des capteurs, actionneurs et les appareils périphériques. Cependant, les informations collectées sont basées sur des seuils prédéterminés. Autrement dit, elles ne disposent pas de distinctions qualitatives.

De plus, les environnements IoT comme SCADA n’ont pas le niveau nécessaire pour prendre en charge les appareils innovants. D’après Joe Berti, vice-président des applications d’IA chez IBM, ces systèmes sont basés sur des points de consignes. En d’autres termes, les processus manuels ne sont plus assez efficaces ni précis. D’autre part, plusieurs industries qui dépendent de leur environnement IoT manquent de main-d’œuvre, ce qui entraîne un écart d’expertise que l’IA peut gérer et combler.

Pourquoi combiner l’IA et l’IoT ?

Dans une infrastructure IoT, l’IA se concentre sur les données opérationnelles pour garantir la collecte de données et le bon fonctionnement des appareils. Autrement dit, l’intelligence artificielle n’affecte pas les données collectées pour l’analyse. Toutefois, pour ingérer les données, il arrive que certaines applications basées sur le cloud intègrent des technologies d’IA distinctes de celles basées sur la plateforme.

L’IA permet donc de surveiller la santé opérationnelle des périphériques en se basant sur la base de données en temps réel, avec des informations plus spécifiques. Par ailleurs, grâce au machine learning, l’expérience augmentera pour fournir des informations encore plus granulaires.

D’autre part, les réseaux fournissent une quantité d’informations que les administrateurs IoT ont du mal à gérer. En s’appuyant sur l’intelligence artificielle, ils peuvent analyser et détecter les anomalies d’une manière plus significative. 

En outre, les prises de décision se font plus rapidement et d’autres activités basées sur cette détection pourront également être lancées. Autrement dit, la combinaison de l’IA et de l’IoT permet d’optimiser les décisions et la productivité.

L’IA sécurise les réseaux IoT

En termes de sécurité des réseaux, la vitesse de réaction face à une menace est primordiale. L’IA permet de collecter plus rapidement des données et surtout de les analyser en peu de temps.

Le système de sécurité d’une infrastructure IoT classique peut générer une alerte si un appareil ne fonctionne pas correctement. Le dysfonctionnement peut également correspondre à un problème de collecte ou de transmission de données.

Maintenant, l’intelligence artificielle et le machine learning peuvent être plus performants. Entre autres, un appareil qui a l’air de fonctionner normalement peut tout même agir d’une manière anormale. Par exemple, il peut collecter des données de manière imprévue ou fonctionner en dehors de sa plage de température. Ces types d’anomalies ne sont détectables qu’à l’aide de systèmes intelligents.

Une méthode de sécurisation des installations IoT consiste à segmenter les réseaux pour réduire la vulnérabilité et la zone d’attaque potentielle des cybercriminels.

Réduire les risques de dysfonctionnement

Les grandes entreprises travaillant dans l’énergie ou la construction ne peuvent pas se permettre des temps d’arrêt, surtout quand ils sont imprévus. Les dysfonctionnements peuvent causer des pertes considérables pour ces sociétés, sans parler des délais de livraison non respectés.

Un des plus grands avantages de l’intelligence artificielle est sa capacité de faire une maintenance prédictive. Comme nous l’avons mentionné plus tôt, grâce à l’analyse et le traitement des données, les systèmes intelligents permettent d’automatiser la détection d’anomalies. Les systèmes de machine learning entraînés sur les bases de données historiques et les tendances d’exploitations sont en mesure de prédire avec précision le temps d’arrêt nécessaire pour un entretien planifié.

Facilité d’adaptation

Pour passer d’une infrastructure IoT classique à un environnement à la fois connecté et intelligent grâce à l’IA, aucune modification spéciale n’est nécessaire. Effectivement les différents logiciels d’intelligence artificielle sont généralement conçus pour s’adapter aux appareils technologiques de différents types.

Pareillement, chaque plateforme compatible avec l’IA peut prendre en charge tout format de données et les protocoles de transmission de données. Quant à l’ingestion des données IoT à laquelle nous avons fait allusion, les systèmes IA/ML requièrent peu de formation.

Évolutivité de l’IoT

Dans un environnement IoT évolutif, l’écosystème existant peut accueillir de plus en plus d’appareils, en fonction des avancées technologiques. En plus d’optimiser le processus, cela permet d’introduire de nouvelles fonctionnalités.

Il est clair qu’un environnement IoT plus vaste et plus complexe offre plus de possibilités aux entreprises. Cela permet de s’étendre vers des activités plus productives, une accélération des processus, etc.

Seulement, rappelons que les grandes installations nécessitent une gestion par des systèmes artificiellement intelligents. En d’autres termes, l’IA et l’IoT amplifient la puissance des infrastructures d’une entreprise et garantissent de meilleurs revenus à long terme. Ainsi, avec l’AIoT il est possible de diversifier les équipements, les produits et les services.

Quand l’IA et l’IoT se rencontrent

Les avantages offerts par la combinaison de l’IA et de l’IoT sont nombreux. Entre entres, l’AIoT est un outil puissant pour de nombreuses applications. Pour vous donner une idée plus précise de son fonctionnement, voici quelques exemples d’utilisation de l’intelligence artificielle dans l’internet des objets.

Un commerce intelligent

Dans un commerce de détail, un environnement IoT peut par exemple inclure des caméras dotées de fonctionnalités de vision par ordinateur. Cette technologie utilise la reconnaissance faciale afin d’identifier les clients qui entrent ou qui sortent d’un magasin pour recueillir des informations.

Cette technique peut s’appliquer à d’autres secteurs d’activités. Mais dans ce cas précis, le système se renseigne donc sur le sexe des clients et leurs préférences en matière de produis, basé sur leurs achats. Par ailleurs, il analyse également le flux de circulation dans le magasin.

Les données collectées seront ensuite analysées afin de modéliser le comportement des consommateurs. Par la suite, les modèles formées aideront le système à prendre des décisions sur les opérations du magasin, à savoir le marketing et le placement de produits.

Un système de commerce en détail intelligent peut par exemple détecter la tranche d’âge moyenne des clients qui fréquentent le magasin. Avec cette information, il pourra diffuser des annonces publicitaires pour des produits et offres spéciales destinés à ce groupe. En d’autres termes, l’union de l’IA et de l’IoT permet d’optimiser la stratégie de marketing d’un commerce dans le but d’augmenter les ventes.

D’un autre côté, l’utilisation des caméras intelligentes peut également offrir plus de sécurité aux commerçants. La reconnaissance faciale permet d’identifier des personnes indésirables et par conséquent de les empêcher de passer à la caisse.

L’IA et l’IoT dans les bureaux

S’il y a un milieu où l’internet des objets connaît un franc succès, c’est au sein des bureaux d’entreprises. Dans ces environnements, les entreprises installent un réseau de capteurs dans les différents immeubles de bureaux

L’AIoT dans les bureaux permet de les rendre plus ergonomiques de différentes manières. Tout d’abord, les capteurs peuvent détecter les personnes présentes dans un espace afin d’ajuster les températures et l’éclairage. Cela contribue à améliorer l’efficacité énergétique de l’entreprise.

Un autre avantage de l’IA et l’IoT combinés concerne la sécurité dans le bâtiment. Cette fois encore, c’est la vision par ordinateur qui entre en jeu. Grâce à la reconnaissance faciale, le système peut comparer les images des personnes présentes en temps réel avec la base de données des employés. De cette manière, les responsables de la sécurité seront avisés si un individu non autorisé tente d’accéder aux locaux.

Cette même technologie de reconnaissance faciale peut aussi faciliter le pointage du personnel. Autrement dit, la vérification de l’identité sera plus rapide. Et par la même occasion l’entreprise peut s’orienter vers des approches sans contacts pour des mesures sanitaires.

Une ville intelligente

En termes d’intelligence artificielle et d’IoT, le concept de ville intelligente offre plusieurs utilisations pratiques. Le cas que nous allons aborder est la surveillance du trafic par drones. En effet, parmi tous les défis d’urbanisation, la gestion du flux de circulation et de la congestion reste le plus important.

Certes, les caméras placées dans les endroits stratégiques contribuent à améliorer le système et à réduire les embouteillages. Mais il est évident qu’un point de vue plus généralisé serait meilleur. L’avantage des drones, c’est qu’ils peuvent couvrir des zones très larges.

Rappelons alors que l’intelligence artificielle a une grande capacité d’analyse de données massives. Autrement dit, les drones d’AIoT peuvent surveiller une grande zone, puis transmettre les données sur le trafic. Le système d’IA pourra ensuite traiter ces informations afin de prendre des décisions sur la meilleure manière de réduire la congestion des routes.

En outre, ce genre de système peut détecter les accidents et les anomalies dans la circulation comme les stationnements illégaux. Cela permet d’aider à libérer les routes pour les véhicules prioritaires. Il peut aussi aider à l’ajustement des limites de vitesse et à la synchronisation des feux de circulation sans intervention humaine. 

Les véhicules autonomes

Actuellement, les constructeurs automobiles s’orientent de plus en plus vers les technologies de véhicules autonomes. L’idée sur le long terme est de mettre sur le circuit des voitures qui n’auront plus besoin de conducteurs.

Les acteurs concernés, comme Tesla, affirment que le développement des véhicules complètement autonomes présente encore des difficultés jusqu’à ce jour. Cependant, certains conducteurs abusent déjà des fonctionnalités de pilotage automatique et finissent souvent par avoir des accidents.

Dans ce cadre, les dispositifs d’IoT reliés à des systèmes d’IA comme les radars et les sonars jouent un rôle important. En effet, l’intelligence artificielle des objets est utilisée dans la gestion des flottes de véhicules autonomes. Cela permet à la fois d’identifier les comportements dangereux des conducteurs, mais aussi de faire un suivi de l’entretien des voitures et de réduire les coûts de carburant.

Les robots de livraisons autonomes

Si vous ne l’avez pas encore compris, les capteurs constituent un élément essentiel de tout dispositif IoT. Comme c’est le cas des véhicules autonomes, les robots de livraisons sont également des dispositifs d’AIoT en déplacement. Leurs capteurs IoT recueillent des informations sur leur trajectoire, tandis que la plateforme d’IA leur permet de réagir instantanément.

En somme, l’IA et l’IoT sont des technologies très puissantes chacune à sa manière. Mais une fois combinées leurs efficacités se multiplient et offrent plus de possibilités pour les applications.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.