dans

La reconnaissance faciale de Clearview AI va toujours plus loin

Reconnaissance faciale Clearview AI

La reconnaissance faciale de Clearview AI deviendra encore plus puissante avec de nouveaux outils pour identifier les personnes sur les photos.

L’entreprise augmente la puissance de son outil de surveillance avec 10 milliards de photos extraites du Web. En outre, Clearview AI prévoit d’aller plus loin encore outrepassant les barrières des images floues et masquées. Mais à mesure que l’entreprise développe ses produits, les inquiétudes se font de plus en plus nombreuses.

Les nouveaux outils de reconnaissance faciale de Clearview AI

Clearview AI est une entreprise spécialisée dans les technologies de l’intelligence artificielle pour la reconnaissance faciale. L’application aide principalement la police et les agents fédéraux à identifier des suspects. Pour procéder, Clearview AI extrait des photos sur internet pour les relier aux profils de médias sociaux. En effet, elle se sert de photos prises sur Facebook, Instagram ou encore Twitter pour identifier une personne en particulier.

Clearview combine les techniques de web-crawling, de machine learning et le mépris de la vie privée pour créer son outil de surveillance. Hoan Ton-That, PDG et cofondateur de l’entreprise, a annoncé la collecte de plus de 10 milliards d’images sur le web. C’est trois fois plus que les derniers chiffres annoncés par Clearview. Selon Ton-That, un plus grand ensemble de données se traduit par plus de précision.

Il a également indiqué que l’entreprise développe actuellement d’autres moyens innovants pour améliorer l’identification d’une personne. Il a notamment fait allusion à des outils pour améliorer une image floue ou pour supprimer le masque à l’aide du machine learning afin d’imaginer la partie couverte du visage.

Une entreprise fortement critiquée

Bien que les autorités s’en remettent régulièrement à Clearview AI et sa reconnaissance faciale, l’entreprise fait l’objet d’un large débat concernant le respect de la vie privée. Facebook et Twitter eux-mêmes ont exigé que Clearview arrête d’exploiter leurs sites.

Par ailleurs, l’annonce des technologies de « dé-flou » et de suppression de masque attise encore plus les commentaires. D’une part, cela pourrait exposer certaines personnes dont les images auront été floutées par protection. D’un autre côté, ces technologies pourraient accentuer les risques d’erreurs d’identification.

Toutefois, l’entreprise soutient qu’il y a un nombre plus important de gens qui consentent à l’utilisation de la reconnaissance faciale pour résoudre les crimes. Quant aux avis négatifs, Ton-That les considère comme des critiques constructifs pour relever le défi et répondre à ces inquiétudes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.