dans

XiaoIce : le chatbot pour rompre la solitude qui cartonne en Chine

Créer un chatbot sur XiaoIce

XiaoIce aide ses utilisateurs à surmonter leur solitude en créant un chatbot interactif. Il propose même une super-application qui permet de créer un petit ami virtuel.

Les inventions technologiques sont de plus en plus surprenantes. Une application chinoise permet de créer virtuellement de la compagnie pour rompre l’isolation. Malgré les risques d’attachement à un robot logiciel, les développeurs pensent que c’est un bon moyen d’améliorer l’interaction homme-machine.

Créer un chatbot avec XiaoIce pour répondre aux besoins émotionnels

Tout comme l’assistant virtuel Siri ou Google Assistant, XiaoIce est un écosystème d’IA implanté dans la majorité des smartphones de marque chinoise. Il est également présent sur la plateforme des médias sociaux et compte 150 millions d’utilisateurs, rien qu’en Chine.

Il est dirigé par Li Di qui affirme que la plateforme représente actuellement 60 % des interactions mondiales homme-machine. XiaoIce a été conçu pour créer un chatbot capable de converser de manière empathique et réaliste avec ses utilisateurs. Autrement dit, il vise à combler les besoins émotionnels causés par un manque de communication dans la vie réelle.

Selon Li, les échanges entre XiaoIce et les utilisateurs sont moyennement plus longs qu’une interaction exclusivement humaine. Cela s’expliquerait par le fait qu’une IA est plus attentive que les humains.

Rompre la solitude ?

Li affirme que les heures de pointe des utilisateurs de XiaoIce se situent entre 23 heures et 1 heure du matin. Cela pourrait se traduire par un besoin de compagnie. En effet, un chatbot créé sur XiaoIce a une forte capacité à imiter une personne réelle. Il répond aux messages et peut même raconter des blagues.

Entre autres, le système surveille les émotions des utilisateurs pour orienter les conversations vers des sujets joyeux. La dépression est un état émotionnel qu’on rencontre souvent et XiaoIce se propose d’éviter que les utilisateurs n’atteignent le point de crise.

Bien que le système permette de décharger ses émotions, il faut se rendre à l’évidence qu’il ne s’agit que d’un agent de conversation virtuel. Autrement dit, en matière de santé mentale, XiaoIce ne remplace pas les véritables thérapies. Par ailleurs, un chatbot ne peut pas éprouver des sentiments. Malencontreusement, comme dans le film Her, une étudiante s’est vu développer une attirance vis-à-vis de XiaoIce en s’imaginant qu’il y avait une personne réelle derrière l’IA.

Outre la création d’un chatbot, XiaoIce permet aussi de créer des avatars.  Par exemple, les développeurs ont créé des présentateurs de journaux télévisés et même un étudiant virtuel capable de composer des poèmes ou de remplir des rapports financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.