dans

Xiaomi annonce l’acquisition d’une startup de conduite autonome

Xiaomi va bien au-delà des smartphones et entre sur le marché des voitures à conduite autonome.

La société va racheter Deepmotion, une startup technologique spécialisée dans la conduite autonome. Actuellement en deuxième position derrière Apple pour la vente de smartphones, Xiaomi poursuit ses ambitions de développer une technologie de conduite autonome de niveau 4.

Xiaomi s’oriente vers la conduite autonome

Depuis quatre ans, Deepmotion développe des logiciels d’assistance à la conduite. En acquérant la startup, Xiaomi Corp. s’avance un peu plus dans sa démarche pour intégrer le marché. Sur le territoire chinois, ses principaux concurrents sont Huawei Technologies Co. et Baidu Inc.

Wang Xiang, le président de Xiaomi affirme que le rachat de la startup permet à l’entreprise de développer une technologie de conduite autonome de niveau 4. En termes simples, cela se traduit par des voitures complètement autonomes. En effet, selon Wang, cette acquisition devrait accélérer la recherche et le développement. Autrement dit, cela contribue à réduire le temps de mise sur le marché de leur produit.

Dans cette lancée, Xiaomi a procédé à l’embauche de 500 ingénieurs et a entamé des partenariats avec des constructeurs automobiles et les autorités locales. Outre le rachat de Deepmotion, la société envisagerait également d’investir dans Black Sesame Technologies. Il s’agit d’une autre startup qui développe des puces et des systèmes d’IA pour les voitures.

Au-delà des smartphones

En juin, Xiaomi a annoncé une augmentation de plus de 80 % de son bénéfice au cours des trois derniers mois. Elle est actuellement en deuxième place mondiale pour la vente de smartphones, principalement grâce à un doublement de livraison en Inde. Par ailleurs, la société profite du ralentissement de Huawei pour tenter d’atteindre la première place d’ici trois ans.

Aux dernières nouvelles, le plus récent appareil de Xiaomi est équipé des derniers processeurs Qualcomm Inc. Il est également doté d’une caméra frontale cachée sous l’écran. Autrement dit, il est bien placé pour rivaliser avec les iPhones d’Apple.

L’initiative de Xiaomi à s’aventurer dans la technologie des voitures à conduite autonome vient son cofondateur et directeur général, Lei Jun. Selon lui, la société dispose suffisamment de moyens pour financer le projet. Avant de vendre la première voiture, il faudra des années d’investissements dans le développement et la fabrication, selon ses dires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.