dans

Comment se protéger des deepfakes ?

Pour se protéger des deepfakes, plusieurs solutions existent. Si les manières traditionnelles ont toujours été utilisées, l’IA peut aussi servir pour cette cause. Dans tous les cas, il faut valoriser le capital humain.

Tout le monde veut se protéger des deepfakes. En effet, les fraudeurs ont récemment introduit l’IA dans leurs œuvres, arnaque, diffamation, phishing, etc. Dans une entreprise, les attaques aux deepfakes peuvent être perpétrées par des personnes de l’intérieur. Ainsi, voici comment se prémunir de telles menaces.

Attaques par deepfakes, les différents types

La technologie deepfake offre aux arnaqueurs un large éventail d’attaques. Effectivement, les grands de Photoshop manipulent les images pour extorquer des fonds. Toutefois, les attaques aux deepfakes peuvent se présenter de manière plus sophistiquée grâce à l’IA et l’apprentissage automatique. De ce fait, les images et les vidéos paraissent encore plus réalistes.

Le phishing deepfake

Le phishing est la plus répandue des cyberattaques. Avec les deepfakes, les criminels du net ont trouvé une manière plus intelligente de tromper leurs victimes. Pour ce faire, ils introduisent les logiciels malveillants dans des vidéos attirantes. Les experts ont trouvé comment détecter et lutter contre le phishing.

Le Deep Face

Certains malfaiteurs envoient des vidéos ou des images montrant des comportements illicites de leur cible en vue d’obtenir une rançon. Les vidéos sont évidemment fausses. Il en est de même pour les images. Seulement, sans une bonne connaissance en la matière, on peut facilement se tromper. Les arnaqueurs demandent ainsi une grosse somme sans laquelle ils publient les images pour diffamer leurs victimes.

Le Deep Voice

Votre téléphone sonne, le directeur financier est à l’autre bout du fil. Il vous demande ensuite de virer une somme d’argent pour payer un fournisseur et exige que le paiement soit effectué le plus rapide possible. En réalité, ce n’était pas votre directeur, c’est une autre personne qui vous a dupé avec sa voix. C’est du Deep Voice. En 2020, cette technologie a permis aux malfaiteurs de braquer une banque. Il faut noter que les trois types d’attaques peuvent être exécutés en même temps.

Comment se protéger des attaques via les deepfakes ?

Un utilisateur moyen ne pourra pas distinguer les vraies images de fausses. Seulement, cette technologie est encore loin d’être parfaite. La formation de l’ensemble du personnel doit alors être une priorité des entreprises pour y remédier. Cette sensibilisation à la cybersécurité est un moyen efficace pour se protéger des deepfakes.

En plus de la formation à la sensibilisation, il faut instaurer la politique de confiance zéro. Il faut remettre en cause toute image ou vidéo reçue. Pour ce faire, il faut donc vérifier à la fois la source et le fichier lui-même. Au mieux, une recherche plus approfondie s’impose. Ainsi, il s’agit de rechercher l’original du fichier dans la mesure du possible.

Pour ce qui est des fichiers multimédias provenant de la société, l’empreinte digitale numérique ou le filigrane empêche les fraudeurs d’atteindre vos fichiers. Les hauts responsables des grandes entreprises s’exposent souvent au public. Les cybercriminels spécialistes du deepfake utilisent ces images pour créer des contenus synthétiques. L’empreinte ou le filigrane serviront de barrière à toute fraude.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.