in

De la VR à l’AR : comment l’armée prépare les soldats pour le futur

Metaverse militaire

Désormais, les soldats peuvent s’entraîner dans un espace numérique grâce à un metaverse militaire qui utilise l’IA et la réalité augmentée. Sur cette espace, chaque action et décision a une influence sur l’univers virtuel et les prochaines missions. L’objectif de cet univers est d’optimiser les compétences stratégiques et tactiques.

Avec l’introduction du metaverse militaire, on peut dire qu’il n’y a presque plus de frontière entre le monde virtuel et le monde réel. Dan Robinson, un ex-pilote de F-22 explique ce concept futuriste et le décrit comme un « jeu vidéo multijoueur massif ». La seule différence, c’est que la simulation se déroule dans un contexte critique de l’entraînement militaire. Ce monde virtuel propose un champ d’expérimentation hors pair où les adversaires peuvent réaliser des campagnes simulées. De cette manière, ils pourront s’entraîner sur les scénarios les plus difficiles et multivariés. Ainsi, les combattants auront l’impression de vivre les défis du champ de bataille réel.

Une révolution dans l’entraînement militaire

Le metaverse militaire donne accès à une nouvelle technique d’entraînement qui convertit les limitations des simulations classiques. Les participants ont l’opportunité de s’entraîner dans un univers synchrone qui perpétue et évolue. De plus, chaque mission et ses résultats auront un impact conséquent sur le déroulement des prochains scénarios. Dans cet univers, les pilotes auront également la chance de bénéficier du meilleur niveau de préparation, où chaque mission virtuelle peut mémoriser les préceptes et ajustements qui résultent des dernières opérations. Le metaverse ne propose pas uniquement des entraînements isolés. Elle propose au contraire des campagnes complètes qui peuvent aborder la tactique et les politiques de commandement à divers échelons.

Metaverse militaire, une solution pleine d’avantages

Réaliser des simulations sur le metaverse se révèle être une solution à la fois efficace, économique et adaptée. Cet outil permet d’économiser par rapport au coût élevé de l’entraînement traditionnel des pilotes. En effet, pour un vol F-22, les coûts opérationnels peuvent s’élever jusqu’à 33 000 dollars de l’heure. Ce qui permet d’économiser considérablement du temps et de l’argent. Ce type de formation se révèle être aussi la solution du futur grâce à ces implications financières et surtout au système pédagogique efficace proposant des scénarios immersifs. Cette technique peut s’avérer aussi incontournable pour une meilleure préparation des forces aériennes et terrestres. Les militaires sont immergés dans des conditions opérationnelles hyper-réalistes. Ainsi, ils pourront tirer d’importants enseignements à partir des impacts de leurs actions. Enfin, bien plus qu’un outil de formation, le metaverse devient une plateforme collaborative qui permet de favoriser l’interaction, la coordination et la stratégie répartie entre diverses unités et spécialités.

Vers un futur unifié et synthétique

Grâce à l’existence de ce genre d’outil de formation, Dan Robinson pense à un avenir où tous les soldats seront connectés dans un milieu d’entraînement synthétique commun. Et ce, peu importe leur domaine et leur spécialité. Cette augmentation du concept de metaverse militaire va bien au-delà d’une simple évolution technologique. C’est un concept qui peut changer des paradigmes de formation qui pourrait façonner la préparation des soldats de demain. Il offre aussi la possibilité de se connecter, dans un milieu virtuel commun. De cette manière, ils pourront harmoniser leurs ardeurs et leurs stratégies dans une scène d’opérations virtuelles globale.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *