dans

Les grandes personnalités françaises dans le domaine de l’IA

france drapeau

Un grand nombre de personnalités françaises a contribué à écrire une partie de l’histoire de l’intelligence artificielle (IA). En effet, l’Hexagone a eu son rôle à jouer dans le développement de plusieurs technologies qui continuent d’impacter notre quotidien.

Le marché mondial de l’intelligence artificielle est prévu atteindre les 500 milliards de dollars d’ici 2024. Il s’agit d’un domaine extrêmement concurrentiel pour les grandes puissances mondiales. Pour vous donner une idée de la position de la France dans le secteur de l’IA, voici une liste des personnalités françaises les plus influentes. Nous évoquerons également dans l’article leurs contributions au développement de cette technologie qui a déjà transformé le monde et qui continue de le faire.

Yann LeCun

La contribution de Yann LeCun à l’invention du deep learning lui vaut la première place dans notre top des personnalités françaises de l’IA. En termes d’intelligence artificielle, il s’intéresse particulièrement au machine learning, à la vision par ordinateur et aux neurosciences computationnelles.

Parmi ses réalisations figure une technologie de reconnaissance de caractères utilisée pour la lecture optique des chèques. Il a également développé un algorithme de compression d’images appelé DjVu. Ses travaux sur le deep learning, en particulier les CNN, se trouvent à la base de nombreux services utilisés par les plus grandes entreprises technologiques.

Il a contribué à la création du laboratoire de recherche en IA de Facebook où il occupe actuellement le poste de scientifique en chef. En 2019, il reçoit le Prix Turing et le prix IEEE Neural Network Pioneer Award, en 2014.

Luc Julia

Luc Julia est un ingénieur et informaticien franco-américain particulièrement reconnu pour avoir créé Siri, l’assistant vocal d’Apple. Bien qu’il ait passé une grande partie de sa vie à la Silicon Valley, il est actuellement employé chez Renault en tant que directeur scientifique. Il a également contribué au lancement de Nuance, une entreprise leader en reconnaissance vocale.

Expert en intelligence artificielle, ses domaines de prédilection sont la reconnaissance vocale et l’interaction homme-machine. Son livre, intitulé L’intelligence artificielle n’existe pas a connu un franc succès.

Membre de l’Académie Nationale des Technologies de France, il est décoré Chevalier de la Légion d’honneur. En 2018, le gourou de l’IA a figuré dans le top des 50 personnalités françaises les plus influentes au monde de Vanity Fair.

Olivier Bousquet

Docteur en machine learning et diplômé de l’École Polytechnique, Olivier a débuté en tant que chercheur à l’Institut Max Planck de Tuebingen. En 2007, il rejoint Google où il dirigera les équipes Brain de Zurich et de Paris à partir de 2016. Trois années plus tard, il prend la tête du laboratoire de recherche sur l’IA de Google à Paris.

Bousquet s’intéresse particulièrement à l’apprentissage avec supervision limitée (non supervisé). Sa carrière est marquée par ses différents travaux sur les applications du machine learning et le deep learning ainsi que la compréhension du langage.

Stéphane Mallard

Figurant également parmi les personnalités françaises les plus influentes, Stéphane Mallard est un conférencier spécialisé dans l’IA. Il a d’abord exercé dans la communication au sein d’une start-up avant de se spécialiser dans la transformation digitale dans plusieurs entreprises.

Il a ensuite créé Disrupt Agency, puis écrit le livre Disruption – Intelligence artificielle, fin du salariat, humanité augmentée en 2018. Selon lui, les technologies de rupture et la transformation digitale auront des impacts positifs à l’avenir. Et c’est principalement autour de ces changements qu’il sensibilise les gens lors de ses conférences.

Bernard Ourghanlian

Bernard Ourghanlian est un docteur en mathématiques. Il a écrit plusieurs ouvrages sur les statistiques et l’informatique. Occupant actuellement le poste de Directeur technique et sécurité (Chief Technology & Security Officer) chez Microsoft France, c’est en 2002 qu’il a rejoint l’entreprise.

Son intérêt pour l’intelligence artificielle concerne principalement le rôle de la technologie dans la cybersécurité. C’est ainsi qu’il met en œuvre l’Intelligent Security Graph. Il s’agit d’une plateforme de Microsoft basée sur l’IA destinée aux professionnels de la sécurité. Elle permet de corréler les alertes, d’obtenir un contexte pour une enquête et d’automatiser les opérations de sécurité de manière unifiée.

Patrice Simard

Parmi les personnalités françaises de l’IA travaillant à l’étranger, Patrice Simard est un ingénieur chez Microsoft research, à Redmond. Dans le but de vulgariser le machine learning et de le rendre accessible à tous, ses recherches se concentrent sur la combinaison de l’ingénierie et de la science. Simard est le premier chercheur à breveter les réseaux neuronaux sur GPU.

Par ailleurs, il espère améliorer le machine learning en imitant l’apprentissage chez les enfants. En effet, selon lui, cette méthode serait plus efficace que d’entraîner les machines sur les données étiquetées.

Jean-Philippe Desbiolles

Surnommé le « French Doctor Watson », il s’agit du vice-président de l’IBM Watson Group. Pour contribuer au progrès de l’intelligence artificielle, il a développé des projets cognitifs dans le domaine de la finance, l’assurance et la télécommunication. Avec l’IA, ses principaux outils de mobilisation sont le Cloud, l’IoT, l’analytique et la blockchain.

Ses nombreux articles, conférences internationales ainsi que ses débats sur l’IA, la digitalisation, l’éthique, etc. expliquent sa place parmi les plus grandes personnalités françaises. Il a également publié en 2019 son livre intitulé L’IA sera ce que tu en feras – Les 10 règles d’or de l’intelligence artificielle.

Jérôme Pesenti

Jérôme Pesenti, lui aussi, avait occupé le poste de vice-président de la division de recherche sur l’IA d’IBM. En effet, il a dirigé la création et le développement de la plateforme IBM Watson après l’acquisition de Visimo, une start-up qu’il a créée.

Son nom est rattaché à l’IA, au NLP, au Big Data et au machine learning depuis près d’un quart de siècle. Actuellement, il est le vice-président du Facebook AI Research et dirige à la fois le projet de recherche sur le machine learning.

Eric Dosquet

Multiprésent au conseil d’administration de plusieurs start-ups européennes spécialisées dans l’intelligence artificielle, Dosquet est avant tout Chief Innovation Officer d’Accenture France. Il a multiplié les œuvres sur l’internet des objets, l’innovation et le marketing mobile.

Parmi les livres qu’il a coécrits, nous pouvons citer La révolution des assistants vocaux et 24 heures d’innovations. Pour ces deux ouvrages, il a collaboré avec Oxana Gouliaéva qui fait également partie des personnalités françaises de l’IA. Pour Eric Dosquet, l’intelligence artificielle est un code informatique autodidacte. Elle peut, selon lui, s’appliquer à notre sens et à notre capacité de prendre des décisions.

Oxana Gouliaéva

Le domaine de l’IA n’est pas uniquement réservé aux hommes. La consultante en marketing et innovation chez Accenture-Avanade fait partie de notre liste. En plus d’avoir écrit les livres que nous avons cités précédemment, elle se spécialise dans l’IA, la réalité virtuelle et augmentée. Elle navigue surtout dans les technologies des assistants vocaux, du nouveau luxe et de la Beauty Tech.

Laurence Devillers

Une autre femme figure dans le top des personnalités françaises de l’IA. Laurence Devillers, docteur en informatique, enseigne l’intelligence artificielle à l’université Paris-Sorbonne. Elle est également membre du Laboratoire d’informatique pour la mécanique et les sciences de l’ingénieur du CNRS. Dans cet établissement, elle effectue principalement des recherches sur l’interaction homme-machine, notamment la détection des émotions.

Laurence Devillers a développé un système de synthèse vocale qui permet aux robots d’évaluer les émotions humaines. Elle fait partie de la CERNA où elle contribue à promouvoir l’éthique de l’IA.

Bruno Maisonnier

Passionné de robotique, Bruno Maisonnier est l’un des fondateurs d’Aldebaran Robotics où il a contribué à créer Nao, l’un des robots les plus futuristes. Il a ensuite fondé AnotherBrain, pour créer des puces et des logiciels d’IA destinés aux véhicules autonomes, aux robots, à l’IoT, etc., et de mettre en œuvre l’Organic AI. Ce concept permet l’analyse de données en temps réel pour l’edge AI et d’améliorer la consommation d’énergie dans les systèmes d’IA. Elle se traduit également par une IA explicable.

Eric Adrian

Eric Adrian est le directeur général de la plateforme d’automatisation UiPath. Il a contribué à la promotion d’IBM Watson où il a travaillé pendant un temps, ainsi que d’autres entreprises dans le développement de logiciels. Son intérêt pour l’automatisation des processus le pousse à rejoindre Daniel Dines dans son entreprise UiPath.

Son objectif principal est de faire de l’entreprise la référence en RPA (automatisation robotisée des processus). Pour lui, c’est une technologie bénéfique à la fois pour les entreprises et les collaborateurs.

Manuel Davy

Ingénieur diplômé de l’école centrale de Nantes, Manuel Davy est également Habilité à Diriger les Recherches en machine learning. Il devient donc chercheur à l’Université de Cambridge, puis au CNRS et au centre Inria de Lille. Il a développé des outils de prédiction basés sur le machine learning avec plusieurs grandes entreprises avant de fonder sa propre start-up Vekia, en 2008. Vekia se spécialise dans le développement de logiciels pour la logistique, et particulièrement la gestion de stocks.

Rand Hindi

Rand Hindi est un docteur en bio-informatique devenu expert en intelligence artificielle. Avant ses quinze ans, il a développé son propre réseau social et une agence web. Puis, à l’âge de 18 ans, il entre dans le domaine du machine learning.

Grâce à la création de son entreprise « Snips », il est élu en tant que TR35 par le MIT Technology Review. Il s’agit d’un classement des meilleurs entrepreneurs de moins de 35 ans. Il figure également dans la liste de Forbes qui regroupe les meilleurs entrepreneurs de moins de 30 ans. Autrement dit, il n’a pas volé son titre d’une des meilleures personnalités françaises de l’IA.

Laurent Stefani

Encore un expert travaillant chez Accenture, mais il ne s’agit pas de n’importe quel employé, c’est le directeur général. Sa renommée va jusqu’aux États-Unis où il soutient des partenariats académiques pour améliorer des algorithmes d’applications cliniques. Laurent Stefani a développé cinq applications brevetées pour la cardiologie vasculaire, la neurologie et l’oncologie. Il a utilisé l’Advanced Processing qui est une catégorie de l’IA visant à appliquer la computer vision à l’imagerie médicale.

Jean-Christophe Bonis

Analyste financier reconverti, Jean-Christophe Bonis se voue désormais à l’étude de l’impact des nouvelles technologies. Écrivain, blogueur et conférencier, il intervient pour nous éclaircir la voie vers l’avenir de l’IA, la robotique, la biotechnologie ou encore la nanotechnologie. En d’autres termes, il est convaincu des avantages futurs de l’intelligence artificielle, notamment la RPA et la Smart City.

Partisan du « Tech for Good » et de l’expérience empirique, il dirige depuis 2020 le déploiement du deep learning dans les technologies médicales et les technologies vertes.

Jean-Guy de Ruffray

Le prochain sur notre liste de personnalités françaises de l’IA occupe la fonction d’avocat au Barreau de Paris. Jean-Guy de Ruffray est spécialiste pour les questions liées à l’IA et au règlement général sur la protection des données (RGPD). Face au scepticisme de certaines entreprises par rapport à l’adoption de l’intelligence artificielle, il soutient que le RGPD permet d’établir un cadre éthique. En outre, il réfute l’affirmation selon laquelle les réglementations freineraient le progrès de la technologie.

Timo Roman

Timo Roman est un ingénieur franco-finlandais, spécialiste en systèmes de communication et de traitement statistique du signal. Il a travaillé chez Nokia en tant que chercheur en téléphonie 4G avant de se focaliser sur le deep learning au service des technologies de conduite autonome.

C’est ainsi qu’il se retrouve à diriger l’équipe de recherche appliquée sur le deep learning chez NVIDIA, à Helsinki. Il s’y applique à entraîner les réseaux neuronaux pour la vision par ordinateur.

François Pachet

Et pour clore notre liste de personnalités françaises de l’IA, parlons un peu de musique. En effet, François Pachet combine la science et le quatrième art. Il dirige le Spotify Creator Technology Research Lab, mais pas avant d’avoir passé 20 ans à diriger le Sony Computer Science Laboratory à Paris.

François Pachet a développé le projet Flow Composer (Flow Machines) qui consistait à créer des algorithmes d’assistance pour la création de musique. Il continue actuellement de jouer un rôle similaire chez Spotify. Il se distingue dans le domaine de l’improvisation automatique et de la modélisation de style.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.